(Publicité)
 


13/03/2019

Négos conventionnelles : enfin un avenant !

L’Assurance maladie et les représentants des infirmières libérales ont abouti mardi à un accord permettant d’envisager la signature d’un avenant conventionnel avant la fin du mois. Au menu : 365 millions d’euros de revalorisations échelonnées sur les trois prochaines années, indiquent les syndicats.

C’était la réunion de la dernière chance : l’Assurance maladie et les trois syndicats représentatifs des Idel se retrouvaient mardi à 9 h 30 pour tenter une ultime fois de se mettre d’accord sur un avenant à la convention qui régit leurs relations. Huit heures et trois interruptions de séances plus tard, ils pouvaient enfin l’annoncer : habemus avenant !

Certes, le document n’est pas encore signé : il doit encore être validé par les instances des trois syndicats, puis relu lors d’une longue séance avec l’Assurance maladie prévue le 21 mars, avant une signature officielle programmée pour le 29. Mais les grandes lignes du futur accord sont déjà connues.

Les représentants syndicaux insistent notamment sur le montant des revalorisations obtenues. Ils annoncent en effet qu’en 2021, une fois que toutes les mesures seront entrées en vigueur, celui-ci sera en effet de 365 millions d’euros, au lieu des 300 proposés en février par Nicolas Revel, le directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

Nouveaux actes

Cela se traduit notamment par de nouveaux actes, qui n’étaient pas prévus initialement. « Nous aurons par exemple des bilans de médication pour le maintien des patients à domicile ou pour les bilans initiaux de plaie complexe », se félicite Daniel Guillerm, président de la Fédération nationale des infirmiers (FNI).

D’autres actes, initialement inclus dans des forfaits, seront externalisés. « Aujourd’hui, quand je vais faire un soin d’hygiène et que je dois aussi faire des soins du diabétique, tout est inclus dans le forfait hygiène, détaille Ghislaine Sicre, présidente de Convergence infirmière (CI). Demain, je pourrai comptabiliser le soin d’hygiène, plus les soins du diabétique en deuxième acte. »

Les syndicats se félicitent également d’avoir obtenu que le forfait journalier pour le fameux Bilan de soins infirmiers (BSI), qui doit prendre la suite de la Démarche de soins infirmiers (DSI) pour la prise en charge de la dépendance, puisse être cumulé avec certains actes. « Cela va permettre de sécuriser les interventions des infirmières », se félicite Catherine Kirnidis, présidente du Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil).

Bilan positif

Le bilan que font les représentants syndicaux de ce projet d’accord, qui comprend également des mesures déjà connues notamment sur la régulation de la démographie de la profession, est donc plutôt positif. « Nous avons été jusqu’au bout de ce que nous pouvions obtenir, même si les esprits chagrins nous diront que nous n’avons pas obtenu assez », résume Daniel Guillerm.

« On peut regretter l’étalement de certaines mesures, mais nous pensons avoir réussi à mettre en avant nos compétences propres », estime pour sa part Catherine Kirnidis. « Bien sûr qu’on aurait aimé obtenir davantage, mais il faut se rappeler qu’on partait de très loin », affirme Ghislaine Sicre. Les trois présidents affirment qu’a priori, on devrait aboutir à une signature du texte par l’ensemble des syndicats.

Adrien Renaud

Les dernières réactions

  • 13/03/2019 à 19:11
    deb
    alerter
    bilan positif
  • 13/03/2019 à 20:52
    cath
    alerter
    Il n'y a vraiment que les représentants syndicaux pour être satisfaits d'eux mêmes ...comme d'hab :( La base est très en colère car ils n'auraient jamais du signer ! Ils n'ont rien obtenu en particulier la revalorisation de la nomenclature ! Notre deuxième soin est toujours demi tarif et le troisième gratuit ! Le BSI sera un forfait pour les patients de plus de 90 ans et pour les autres ? Les neuropathies lourds que l'IDEL porte pendant 2 à 30 ans parce que ces pathologies démarrent jeunes ?? Et ne parlons même plus du zonage qui pourrit la vie des IDEL sur le terrain !Il n'y a vraiment que les représentants syndicaux pour être contents d'eux !!
  • 13/03/2019 à 21:57
    orianta
    alerter
    Il est vrai que" l'on partait de loin", et que l'on reste loin de nos vrais besoins, malheureusement nous serons toujours loin de tous, pourtant nous sommes et nous serons toujours les plus proches des patients.C'est donc, encore, une négociation stérile qui va nous laisser aussi loin que possible pour qu'on finisse par nous oublier, et ainsi nous remplacer à moindre frais.
    C'est un chemin vers la lumière qui s'éloigne encore plus, et bientôt nous rentrerons dans la catégorie des espèces en voie de disparition.
    C'est beau de se gargariser de termes complexes mais vous noierez pas "l'esprit chagrin" que je suis, car que signifie "bilan initial de plaie complexe"? tellement vague et donc sujet à interprétation, ainsi laisser à la diapora medico-scientifique le soin de faire valoir le caractère exceptionnel de cet acte, pris en exemple.
    alors "représentants" des infirmieres, prêtez plutôt une oreille attentive à la sourde douleur d'une profession maltraitée, dans le cas contraire l'histoire vous jugera.
    .
  • 13/03/2019 à 22:07
    Ninou
    alerter
    Cath

    Il est affligeant de voir vos réactions quand vous ne connaissez pas les règles les plus élémentaires
    En effet le 1 et soin à taux plein le deuxième en demi et le troisième gratuit est pour tous les professionnels de santé et oui renseignez vous svp avant d écrire n importe quoi
  • 14/03/2019 à 06:54
    Did54
    alerter
    Plutôt que critiquer les collègues qui prennent sur leur temps pour représenter la profession , investissez vous , adhérez à un syndicat, et bougez vous ! sinon, refusez les quelques avancées qui nous sont proposées et appliquez l'ancienne convention.
    C'est usant de se battre pour des ingrat (e)s : si les syndicats avaient plus d'adhérent, ils auraient plus de poids dans les négociations et obtiendraient peut être ce que vous attendez...
    Bon courage à tous
  • 14/03/2019 à 07:30
    Cath
    alerter
    à Ninou je connais ces règles mais les IDEL sont les seuls à devoir les appliquer !:( les dentistes cotent plusieurs jours de soins même s'ils effectuent tous leurs soins le même jour, idem pour les radiologues idem pour les kinés etc etc !! on est les dindons de la farce !!! et croyez moi le BSI est une grosse arnaque pour fliquer un peu plus les IDEL j'ai 30 années d'expérience en libéral et de syndicalisme ! ils n'auraient pas du signer ! ils ont toujours signé et on est toujours dans la mouise :(
  • 14/03/2019 à 09:15
    pasmi
    alerter
    Contents de signer pour 2021!! je rêve! on a tellement rien obtenu depuis des années que vous ramassez les miettes comme une victoire! Pathétique! Maintenant je le répète ,vous tous collègues qui tapez sur les syndicats , on ne vous a pas beaucoup vu dans la rue!! vous ralez dans votre fauteuil mais quand il s'agit de se bouger le c... plus personne ! des actes pas que des paroles!! Buzyn qui a tant de mépris pour notre métier ,rigole bien et fait ce qu'elle veut !! c'est-a dire ...rien!
  • 14/03/2019 à 12:51
    Cath
    alerter
    à PASMI : d'accord sur la partie où vous dites qu'on a rien obtenu ! par contre arrêtez de dire qu'on ne manifeste pas ou qu'on ne se bouge pas c'est faux ! à Strasbourg dans les années 2000 on avait même créée un syndicat, mangé par l'ONSIL qui a signé :( maintenant s'il faut applaudir parce que des représentants syndicaux signent à chaque fois ce qu'on leur demande, dites le et on se tait !! et se taire et obéir aux dirigeants élus pour 5 ans par exemple, ça n'est pas la démocratie ! je dirais même que les choses se passent dans l'autre sens : ce sont nos syndicats qui n'écoutent jamais la base :( nb : ici dans l'Hérault le président d'un syndicat a même deux enquêtes financières aux fesses ! comment voulez vous que la base ait confiance :( ) arrêtez de critiquer les IDEL qui se battent au quotidien pour sauver leur peau !

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...