12/05/2014

« Les infirmières peinent à être reconnues »

Ce 12 mai, anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, est célébrée la Journée internationale des infirmières. Le point sur leur mobilisation avec Alain Vilbrod, docteur en sociologie et professeur à l’Université de à Brest, qui a étudié la profession pendant plusieurs années.

Espaceinfirmier.fr: Cette journée internationale permet aux infirmières de militer pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Comment ont-elles évoluées ?

Alain Vilbrod: Une partie des infirmières hospitalières se tournent vers le libéral pour fuir les conditions de travail à l’hôpital, qui se dégradent. Elles espèrent que la pratique libérale leur permettra une vie professionnelle et personnelle moins stressante. Dans le domaine libéral, je n’ai pas l’impression que les conditions de travail se soient améliorées. Cela tient à la population de personnes âgées que les libérales prennent en charge, qui reste à domicile de plus en plus longtemps, avec des situations sociales et de santé qui se dégradent. Cela demande beaucoup d’investissement technique et d’énergie. Les libérales sont très sollicitées.



Espaceinfirmier.fr: La journée de 2014 a pour thématique « les infirmières, une force pour le changement : une ressource vitale pour la santé ». Sont-elles considérées comme telle par les pouvoirs publics ?

A. V.: Avec l’accélération de l’hospitalisation de jour, les libérales vont être de plus en plus sollicitées pour des soins ambulatoires techniques. Il s’agit d’une carte à jouer pour elles en terme de diversification des pratiques. Je ne pense pas, pour autant, que cela sera à l'origine d'une reconsidération de leur métier par les pouvoirs publics. Cela relève davantage de mesures économiques.

Les infirmières ont une bonne formation mais peinent, en France, à être reconnues pour leurs compétences, contrairement à d’autres pays. On est un pays conservateur du fait de la puissance des syndicats de médecins. La situation change peu à peu car la profession médicale rajeunit et se féminise. Les femmes médecins sont plus ouvertes à des interactions avec les infirmières.



Espaceinfirmier.fr: Comment peut-on expliquer la faible mobilisation des infirmières aujourd'hui en France alors qu'elles ont de nombreuses revendications?

A. V.: Il y a une relative atomisation des unes et autres, accablées par la charge de travail. Elles sont isolées, il n’y a pas de grandes dynamiques collectives mais plutôt un contexte généralisé de déficit de mobilisation. Du côté des salariées, il y a une démoralisation liée à la difficulté de se faire entendre dans un contexte de difficultés budgétaires. Les mobilisations sont erratiques, très localisées, liées aux restructurations hospitalières à marche forcée. S’il n’y a pas de grand élan mobilisateur, ni d’explosion, c’est parce que les ressources humaines et les infirmières ont une capacité imaginative pour trouver des arrangements au niveau local. C’est important car cela montre que les infirmières ont du poids localement.

Quant aux libérales, elles sont très accaparées par leurs tâches, elles travaillent 8 à 10 heures de plus par semaine que les sages-femmes ou kinésithérapeutes libéraux, qui se mobilisent davantage. Elles peinent à se regrouper et l’Ordre peinent à les fédérer.

Propos recueillis par Laure Martin
Photo: D.R.

Les dernières réactions

  • 13/05/2014 à 11:09
    moutarde
    alerter
    « Les infirmières peinent à être reconnues »

    @ Monsieur Alain Vilbrod si vous repassez par là… je n’ai pas tout à fait si vous permettez la même lecture que vous des difficultés de l’exercice libéral…

    Il est clair que se tourner vers le libéral par déf
  • 14/05/2014 à 10:04

    alerter
    je suis infirmière scolaire dans un collège et un lycée depuis de nombreuses années...et je suis scandalisée de constater encore de nos jours le peu de reconnaissance de notre profession....pour certains professeurs notre diplôme d'état n'est guère plus q

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +