29/01/2014

Ehpad : les infirmières de nuit de nouveau plébiscitées

Dans son rapport 2013, remis aux ministres de la Santé et des Personnes âgées le 21 janvier, l'Observatoire national de la fin de vie (ONFV) propose de créer un poste pour 250 à 300 places.

Cette proposition, la 1ère des dix formulées dans le rapport, est issue d'une enquête de l'ONFV sur les conditions de décès des personnes âgées, dévoilée en septembre dernier. La présence ou non d'une infirmière la nuit est « l'élément ayant l'impact le plus significatif sur les lieux de décès des résidents, rappelle l'ONFV. La proportion de décès à l'hôpital passe ainsi de 35% lorsqu'un établissement dispose d'un poste d'IDE la nuit, à 44% lorsqu'il existe simplement une astreinte téléphonique, et à 55% lorsqu'il n'existe ni l'un, ni l'autre. » La création de postes d'infirmière de nuit permettrait d'éviter jusqu'à 18000 hospitalisations de personnes âgées par an, estime l'Observatoire.

Actuellement, « seuls 16% des établissements disposent d'une infirmière la nuit, et 13,5% disposent d'un système d'astreinte téléphonique permettant aux professionnels présents la nuit (essentiellement des aides-soignantes et/ou des veilleurs de nuit) de joindre un infirmier en cas de besoin », relève le rapport.

Quel financement ?

S'exprimant le 22 janvier au colloque de la Fédération nationale des associations de directeurs d'établissements et services pour personnes âgées (Fnadepa), Michèle Delaunay s'est déclarée favorable à la présence d'infirmières de nuit dans les Ehpad, rapporte l'APM. Un hôpital pourrait « diligenter une infirmière d'astreinte auprès de deux, trois quatre maisons de retraite voisines » ou le poste pourrait être mutualisé entre plusieurs Ehpad, a suggéré la ministre des Personnes âgées.

Pointant le coût d'une journée en CHU aux urgences et les économies qui pourraient être générées par la mise en place d'infirmiers de nuit, Michèle Delaunay a, néanmoins, déploré des difficultés de financement. Alors que l'économie serait réalisée sur l'enveloppe « hôpital », la dépense serait portée par l'enveloppe médico-sociale. Un problème mathématique qui n'a pas encore trouvé de solution politique.

Aveline Marques

Les dernières réactions

  • 13/09/2016 à 15:36
    hugoclem06
    alerter
    JE RECHERCHE UN POSTE D'INFIRMIERE EN EHPAD , ET CE DE JOURS OU DE NUITS.AYANT DE L'EXPERIENCE DANS CE DOMAINE ET ETANT TRES MOTIVEE , JE SOUHAITERAIS QUE VOUS EXAMINIEZ MA CANDIDATURE AVEC INTERET.
    CORDIALEMENT

Réagir à l'actualité

Pseudo :


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN
IFSI IFAS IFAP


Téléchargez
Feuilletez

Commandez nos ouvrages

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie

Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +