(Publicité)
 


Le cursus en bref

01/12/2010

Le cursus en bref

Depuis la rentrée 2009, un nouveau cursus a été mis en place afin de rendre les études en soins infirmiers compatibles avec le schéma universitaire LMD. Cent quatre-vingts crédits sanctionnent l'acquisition de dix compétences tranversales.

Trois ans d’études. L'entrée en institut de formation en soins infirmier (Ifsi) reste soumise à un examen de sélection ouvert aux bacheliers, dont les quotas sont fixés annuellement par le ministère de la Santé. Le passage en deuxième et en troisième année est conditionné à l’obtention d’un nombre minimum de crédits ECTS (« European Credits Transfer System »). L’étudiant peut être admis au niveau supérieur sans avoir obtenu tous ses crédits, mais devra repasser les épreuves où il a échoué pour obtenir son diplôme.
 
La règle de six. En 2012, harmonisation européenne oblige, le diplôme d’État correspondra à un total de 180 crédits ECTS, donnant droit au grade licence. Les études en soins infirmiers sont dès à présent structurées sous forme de six semestres, chacun validé par 30 crédits ECTS. Ce cursus permet à l’étudiant d’acquérir dix compétences transversales. Il est plus court que le précédent (4 200 heures contre 4 760 auparavant), mais comprend un temps de travail personnel estimé à 900 heures sur trois ans. Au total, la formation des ESI comporte donc 5 100 heures.
 
La formation théorique
(2 100 heures). Outre les 300 heures de travail personnel (documentation, révisions) annuel, l’étudiant se verra dispenser 750 heures de cours magistraux, 1 050 heures de travaux dirigés (25 étudiants maximum par classe) et 300 heures de « travail personnel guidé » (temps pendant lequel les étudiants préparent leurs exposés ou leurs projets, réalisent les travaux demandés ou rencontrent leur formateur).

La formation théorique se divise en six unités d’enseignement (UE) :
 
UE 1 et UE 2 - Les sciences contributives au métier d’infirmier (42 ECTS)
Sciences humaines, sociales et droit (15 crédits ECTS)
Sciences biologiques et médicales (27 crédits ECTS)
 
UE 3, UE4 et UE5 – Sciences et rôles infirmiers (66 crédits ECTS)
Sciences et techniques infirmières : fondements et méthodes (15 crédits ECTS)
Sciences et techniques infirmières : interventions (25 crédits ECTS)
Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière (26 crédits dont deux optionnels)
 
UE6 - Méthodes de travail (12 ECTS)
Prise de notes, informatique (2 ECTS)
Anglais (10 ECTS)
 
Des cours universitaires. Au minimum 75% des cours magistraux des unités d’enseignement 1 et 2 doivent être assurés par des universitaires. Dans les instituts les plus éloignés des universités, cet enseignement peut s’effectuer par visioconférence.
 
Les « unités d’intégration ». Ces unités d’enseignement portent sur des situations de soins ou des situations cliniques. Il s’agit, pour l’étudiant, d’analyser certaines situations déjà étudiées et de savoir transposer ses connaissances à de nouvelles situations.
 
La formation pratique. L’étudiant effectue sept stages, pour une durée totale de 60 semaines (soit 2 100 heures) : un de cinq semaines, quatre de dix semaines et un de quinze semaines (en deux fois). Ils lui permettront de cumuler un total de 60 crédits ECTS. Pour valider un stage, l’étudiant ne pourra pas avoir été absent plus de 20% du temps prévu. La progression et l’acquisition du savoir-faire de l’étudiant stagiaire est évaluée au moyen d’un portfolio.
 
Pour valider un semestre, l’étudiant doit obtenir 30 crédits ECTS lors d’examens organisés par l’Ifsi et/ou lors d’un contrôle continu. Pour valider une unité d’enseignement, il faut obtenir la moyenne, ou la note de 9/20, à condition d’avoir obtenu au moins 11/20 à une UE complémentaire. Les matières pouvant se compenser entre elles sont prévues à l’article 48 de l’arrêté. À l’issue de chaque examen semestriel, une session de rattrapage est organisée.
 
Sources : arrêté du 31 juillet 2009, publié au Bulletin Officiel Santé, Protection sociale,
Solidarité
n°7, 15 août 2009.

Voir aussi les recommendations du ministère de la Santé sur les enseignements en Ifsi.

 

Les dernières réactions

  • 18/10/2015 à 18:59
    41820498
    alerter
    . Évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier
    Il s’agit de savoir rechercher et sélectionner des informations au regard d’une situation donnée, à partir de sources pertinentes, à jour et fiables, comme les personnes (patient, famille, professionnels, entourage), les dossiers et les outils de transmission. L’étudiant doit également repérer et évaluer les risques dans une situation d’urgence, de violence, de maltraitance, et déterminer le..

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

Forums

Exprimez-vous et échangez avec vos collègues sur nos forums.
Cadre, infirmière spécialisée, de psychiatrie, scolaire, du travail, participez à nos nouveaux forums
Tous les sujets de discussion

À découvrir

Abrégé d’auto apprentissage en anatomie et physiologie


Voici l'indispensable ouvrage d'exercices pour maîtriser toute l'anatomie et la physiologie !

Un véritable guide de découverte et d'apprentissage de l'anatomie à destination des étudiants en Ifsi.

Le livre propose 6 rubriques pour réviser l’essentiel :
- Une représentation schématique du corps humain
- Des objectifs éducationnels
- Une série d’affirmations de type vrai/faux et des schémas à légender
- Un score chiffré
- Des schémas en couleurs
- Des tableaux synthétiques

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...