(Publicité)
 

Objectif Soins n° 256 du 01/05/2017

Promotion de la santé

Françoise Vlaemÿnck  

Près de deux ans après la fin de l’épidémie Ebola, l’étude internationale PostEbogui, conduite par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), en partenariat avec l’Institut de recherche et du développement (IRD) et le CHU de Donka à Conakry en Guinée, met en lumière les conséquences cliniques et psychosociales rencontrées par nombre de survivants(1).

Ils sont quelque 17 000. On les appelle les “survivants”.

Infectés par le virus Ébola durant l’épidémie qui a sévi en Afrique de l’Ouest de mars 2014 à fin 2015(2), ils s’en sont sortis alors que jusqu’alors très peu avaient réchappé à la...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...