(Publicité)
 

Objectif Soins n° 239 du 01/10/2015

Ressources humaines

Marie Luginsland  

Bien qu’initialement dérogatoire, le travail en douze heures s’étend désormais à un grand nombre de services et de pôles hospitaliers. A tel point que les cadres en véritables équilibristes, doivent composer de nouvelles trames et une nouvelle organisation du travail en courant le risque permanent de se mettre hors-la-loi. Au quotidien, ce redimensionnement du temps de travail constitue pour l’encadrement un véritable tour de passe-passe qui ne doit sa réussite qu’à l’adhésion de l’ensemble des acteurs.

Les douze heures de travail continu détiennent ce pouvoir insolite de réconcilier directions d’établissements et salariés. Les premières y voient un facteur de réduction des effectifs, évaluée entre 3,5 et 4 %, les seconds, un moyen de diminuer le nombre de jours travaillés (70 jours...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...