(Publicité)
 

Objectif Soins n° 199 du 01/10/2011

Recherche et formation

Régine Tardy*   Vincent Xavier**  

EMPREINTE → l’homme préhistorique laissait des traces de son quotidien sur les murs des cavernes, l’homme d’aujourd’hui laisse partir des cadres de santé sans garder leur(s) histoire(s). Étrange paradoxe, lorsqu’on se souvient des mots du philosophe et écrivain malien, Amadou Hampâté Bâ, qui disait, en 1960, « quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ».

Le départ massif de ces professionnels de santé à la retraite impose un délai de carence de plusieurs mois. Les prises de poste se font alors sans reprise de l’histoire. L’expertise de nombreux cadres de santé se dissout petit à petit sans passage de relais. La barque suit son cours au...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...