(Publicité)
 

Objectif Soins n° 194 du 01/03/2011

Revue de presse

Françoise Vlaemÿnck  

Les personnes pratiquant la fellation ou le cunnilingus « ont un risque de cancer oropharyngé 32 fois supérieur à celui du reste de la population ce qui est nettement supérieur au danger représenté par le tabac, qui a seulement triplé », d’après les travaux du Dr Maura Gillison, professeur de médecine à l’Université de l’Ohio. Cette communication a été présentée à l’assemblée annuelle de l’association américaine pour la promotion de la science (AAAS) les...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...