(Publicité)
 

L'infirmière Magazine n° 304 du 01/07/2012

DOSSIER

L’ESSENTIEL

En 1998, lors d’une expertise réalisée par l’Inserm, il était admis que « la migraine est une pathologie fréquente, souvent méconnue du corps médical et sous-enseignée. Elle est invalidante, non encore prise au sérieux, et sa prise en charge pourrait être facilement améliorée ». Maladie familiale, d’origine génétique, trop souvent ignorée, la migraine représente un réel problème de santé publique car, au-delà de la souffrance qu’elle génère pour la personne qui en souffre, elle entraîne de nombreux arrêts de travail et un absentéisme scolaire important. Quand elle est sévère, s’y ajoute un handicap social : les migraineux limitent leurs activités et développent fréquemment une mauvaise image d’eux-mêmes. En général, les facteurs déclenchants sont facilement identifiés. La prise en charge thérapeutique associe les moyens médicamenteux spécifiques, utiles lors des crises, et des méthodes non pharmacologiques, qui ont pour but de limiter l’intensité des crises.

1. DESCRIPTION

« La migraine représente un exemple de la pathologie douloureuse qui malgré sa “banalité” apparente et sa fréquence (15 % de la population) peut devenir une pathologie particulièrement invalidante(1). » Elle est classée au rang...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...