(Publicité)
 

L'infirmière Libérale Magazine n° 296 du 01/10/2013

Cahier de formation

Savoir faire

Au stade de la claudication intermittente, la douleur est améliorée par une activité supervisée. Lorsque l’ischémie devient permanente, le traitement doit être adapté à une douleur de type neuropathique. Ce qui n’est pas toujours le cas.

Monsieur P. est atteint d’une AOMI au stade II de la classification de Leriche et Fontaine. Il souffre de “crampes” lorsqu’il marche 100 mètres. Il vous demande s’il ne pourrait pas prendre un peu d’Efferalgan pour soulager cette douleur et continuer à marcher.

Vous lui...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...