(Publicité)
 

L'infirmière Libérale Magazine n° 291 du 01/04/2013

Fin de vie

Dossier

Longtemps négligées, voire niées, les émotions des soignants confrontés à la fin de vie s’expriment davantage aujourd’hui. Les reconnaître évite à l’infirmier de s’épuiser à long terme et améliore la relation de soin. La juste distance entre trop ou pas assez d’implication affective se révèle néanmoins difficile à trouver d’emblée sans aide extérieure.

Valérie Mayer, infirmière libérale dans l’Ain, se souvient bien du discours de ses formateurs pendant ses études, au début des années 1990 : « Des émotions, il n’en faut pas, il ne faut surtout pas se laisser toucher par quoi que ce soit. » Il n’y a pas si longtemps,...


Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Notre service client est à votre disposition au numéro vert : 0800 94 98 92 (appel gratuit à partir d'un fixe).

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...