(Publicité)
 
26/09/2018

Laurence Boulou prend la tête du Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire

Né en mai 2017 à la suite des grèves nationales infirmières, le Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire (Snibo) a élu sa nouvelle présidente, le 25 septembre à Paris, à l’occasion de son assemblée générale. C’est Laurence Boulou, Ibode au CHU de Toulouse (Haute-Garonne) depuis 2008, qui prend la tête du syndicat pour une durée de trois ans. Elle succède à Katia Barroy, première présidente du Snibo.

La nouvelle élue a su séduire le syndicat par sa vision audacieuse : « Les combats sont nombreux et la feuille de route proposée par la nouvelle présidente est ambitieuse mais à l'écoute des Ibode. Si l'objectif est de s'inscrire dans la continuité, une de ses convictions est également la volonté de porter le combat dans le respect des actes exclusifs Ibode, qui peinent à se mettre en place dans les blocs. L'objectif affiché est de faire appliquer de manière pleine et entière au sein des établissements l'exclusivité de fonction », indique le Snibo dans un communiqué.

Au menu des actions à mener figure au premier plan la défense des conditions de travail. Selon la grande consultation réalisée en 2018 par le syndicat, « la profession Ibode souffre d'un réel manque de reconnaissance (…), plus de 50 % des Ibode sont insatisfaits de leur condition de travail et plus de 82 % sont confrontés à des tensions quotidiennes au sein des blocs. Une enquête qui révèle également une problématique liée au management pour 66 % des sondés. »

 

 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...