(Publicité)
 
26/06/2018

Étude Drees : portrait des soignants hospitaliers

Au 31 décembre 2016, le paysage hospitalier était composé de 1 376 établissements publics, 1 003 cliniques privées et 686 établissements privés à but non lucratif, indique le dernier rapport de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) sur « Les établissements de santé », publié ce 26 juin. Si le personnel médical occupait 190 000 des emplois, les personnels non médicaux salariés et les sages-femmes représentaient, pour leur part, 1 023 000 emplois en équivalent temps plein (EQTP)  ; les trois quarts concernant les hôpitaux publics. 642 000 d’entre eux étaient titulaires et stagiaires de la Fonction publique hospitalière (FPH), 270 000 en contrat à durée indéterminée (CDI) et 110 000 en contrat à durée déterminée (CDD).

69 % des personnels non médicaux salariés (soit 695 000) correspondent au personnel soignant (infirmiers, aides-soignants, rééducateurs et psychologues) : 74 % employés par les hôpitaux publics, 14 % par les cliniques privées et 12 % par les établissements privés à but non lucratif. Les infirmières (45 %) et les aides-soignantes (33 %) en composent la majeure partie. En 2016, indique le rapport, « 66 % des EQTP des personnels non médicaux et sages-femmes de la section hôpital exercent en médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie (MCO », tandis que « les personnels exerçant en psychiatrie et en soins de suite et de réadaptation (SSR) représentent respectivement 15 % et 14 % ».

Et les salaires ?

Premier constat : le salaire net moyen est plus élevé dans les hôpitaux publics (2 305 € en 2015) que dans le secteur privé (2 098 €). Il a ainsi augmenté en moyenne de 0,9 % : +1,0 % dans le public et +0,7 % dans le privé.

En 2015, médecins, odontologistes et pharmaciens ont perçu un salaire net mensuel moyen de 5 508 €  : 5 428 € dans les hôpitaux publics et 5 962 € dans les cliniques privées, indique la Drees. Des écarts de salaire en fonction de l’âge sont plus marqués pour les catégories les plus qualifiées. Ainsi, si en 2015, un médecin du secteur hospitalier percevait, « en début de carrière, un salaire mensuel net compris en moyenne entre 3 138 € s’il est âgé de moins de 30 ans, et 4 295 € entre 30 et 39 ans », il percevait en moyenne 5 539 € par mois entre 50 et 59 ans.

Les femmes moins rémunérées

« Le salaire moyen des femmes est inférieur de 21 % à celui des hommes dans les hôpitaux publics et de 24 % dans les cliniques privées », révèle la Drees qui explique cet écart « par une différence de moyenne d’âge (41,7 ans pour les femmes et 43,9 ans pour les hommes) et de structure d’emplois : en EQTP, 16,4 % des hommes et 4,4 % des femmes occupent des postes de la filière médicale ». Celles-ci occupent d’ailleurs plus souvent des postes d’infirmières (29,5 %) ou d’aides-soignantes et agents des services hospitaliers (35,0 %). En 2015, les infirmières ont touché 2 252 € (salaire mensuel net moyen), soit 2 296 € dans le secteur public et 2 124  € dans le privé.


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...