(Publicité)
 
15/10/2018

50% des RDV obtenus en deux jours chez le généraliste

Alors que le plan « Ma santé 2022 » ambitionne de réduire les délais d’attente chez le médecin – notamment en favorisant les postes d’assistants médicaux – , une étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), le service des statistiques du ministère de la santé, auprès de 40 000 personnes, révèle que les prises de contact chez un généraliste aboutissent à un rendez-vous dans la journée ou le lendemain dans la moitié des cas, et le jour même pour un tiers des demandes. En cas d’apparition ou d’aggravation de symptômes, la moitié des patients qui sollicitent un rendez-vous sont reçus dans la journée.

En revanche, le délai est d’au moins cinq jours pour la moitié de demandes de rendez-vous pour une vaccination et de six jours pour la moitié des demandes de contrôle périodique. En revanche, le délai médian d’obtention d’un rendez-vous est de plus de 50 jours chez l’ophtalmologiste et le dermatologue et de 32 jours chez le gynécologue. Dans tous les cas, la quasi-totalité des prises de contact aboutissent à un rendez-vous : dans 95 % des cas quand c’est un généraliste et dans 83 % des cas quand c’est un ophtalmologue. Dans 14 % des impossibilités, c’est parce que le professionnel ne prenait pas de nouveaux patients et dans 22 % des cas parce qu’il était injoignable. Lorsque leur demande de rendez-vous n’aboutit pas, les patients commencent par chercher un autre professionnel qui puisse les recevoir mais ne se ruent pas sur les urgences. Ils ne sont que 3 % à s’y reporter faute d’avoir pu avoir un rendez-vous en ville.

Véronique Hunsinger


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...