(Publicité)
Hôpitaux, les vents contraires du changement

Hôpitaux, les vents contraires du changement

de
En stock
Quantité
 

 
> Abstract - Conférence d'Amiens du 23/06/11 > Formations - IFCS 2010-2011 > Concours IFCS 2011 > ConférencesCet ouvrage est écrit par un clinicien du changement...

> Abstract - Conférence d'Amiens du 23/06/11 > Formations - IFCS 2010-2011 > Concours IFCS 2011 > Conférences


Cet ouvrage est écrit par un clinicien du changement collectif exerçant auprès des établissements privés et publics de santé. Il constitue à la fois une présentation et une analyse critique du changement des hôpitaux et du système de santé depuis quatre décennies, selon trois dimensions :



  • La réglementation

  • La mobilisation du collectif professionnel

  • Les enjeux philosophique et politique


La première partie présente de façon fouillée mais synthétique les textes fondamentaux qui jalonnent l'histoire des hôpitaux depuis la loi du 31 décembre 1970, « portant réforme hospitalière », jusqu'à la récente loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoire du 23 juillet 2009 ». L'auteur montre les ruptures de l'histoire réglementaire mais aussi ses remarquables continuités sur le long terme.


Cette synthèse du « changement-réforme » débouche sur l'élucidation du mystère du législateur. L'omniprésence de cet étonnant personnage n'a en effet d'égal que son indéfinition. Lui, à qui sont imputés tant de changements, est pourtant paradoxalement défini de façon très vague et demeure finalement bien mal connu...


La deuxième partie traite de l'intervention, ou selon la terminologie consacrée, de la « transformation d'un collectif professionnel avec l'aide d'un consultant extérieur rétribué pour son travail ». Cette tradition psychosociologique et sociologique, qui s'oppose au conseil en management, privilégie les rapports entre les hommes eux-mêmes. Après une présentation théorique, le lecteur est invité à pénétrer dans l'atelier de la mobilisation collective, à travers trois récits d'interventions réelles. Les professionnels hospitaliers, face à un changement institutionnel, sont conduits à réinterroger et réagencer les différents fils qui les constituent :



  • agents d'une bureaucratie (...d'un système d'information, d'un processus de production de soin)

  • acteurs capables de calculer des stratégies,

  • sujetsdemandeurs d'écoute et de reconnaissance

  • sujets pensants animés par certaines conceptions de la maladie, de la santé, du travail


Mais, quelle que soit la façon dont se tissent ces fils, l'intervention bute toujours, au bout du bout, sur la question de la légitimité des différents pouvoirs en présence, c'est-à-dire sur la question de l'autorité. Si le collectif professionnel bénéficie d'un contexte favorable, s'il mène son action avec intelligence, rigueur et persévérance, il peut se hisser au-delà de ses conditions particulières et s'ériger lui-même en « législateur souverain ». Il crée alors, localement, de l'essentiel dans la santé de tous les hommes. Dans ces moments, il échappe à l'hégémonie du changement-réforme et invente collectivement le changement.


La dernière partie identifie les postures mentales requises par le changement-invention-collective. Ce sont les dispositions :



  • au combat contre la face arbitraire de l'autorité, c'est-à-dire contre les coups de force, la délinquance, le despotisme, l'intimidation sociale

  • à l'élaboration de valeurs universelles

  • au respect de la loi commune

  • à l'action collective

  • à la concertation pour de vrai


En dernière instance, l'examen du changement dans les hôpitaux débouche sur deux problèmes essentiels que tous les hommes ont à se poser pour s'orienter dans la vie en société. Il s'agit de deux antinomies :



  • l'antinomie de la loi:


D'une part, il est indispensable que la loi soit respectée et son application garantie. D'autre part, il est indispensable de constamment soumettre la loi existante à la critique pour faire progresser la justice.



  • L'antinomie de la force:


D'une part, la force est au fondement de la société humaine, dans sa permanence comme dans ses changements. C'est elle qui fonde l'autorité, la loi, et la structure de la société. C'est par elle que l'on change d'autorité, de loi, de structure sociales.


D'autre part, les valeurs morales universelles sont au fondement de la vie en société. C'est leur approfondissement continuel qui change l'autorité, la loi et les rapports sociaux entre les hommes.


 


A la fin de son ouvrage l'auteur propose et explore une voie de résolution de ces deux antinomies dans l'univers de la santé.


Philosophe et sociologue de formation, Claude QUANTIN est consultant auprès des hôpitaux dans lesquels il a accompagné de nombreux changements collectifs pendant près de quarante ans. Il a enseigné dans le département d'éducation permanente de l'Université Paris Dauphine pendant une dizaine d'années. Il continue d'intervenir régulièrement auprès des Instituts de Formation des Cadres de Santé sur les thèmes du changement collectif et de l'autorité à partir d'approches philosophique et sociologique.


En savoir plus
Editeur Editions Lamarre
Nombre de pages 288
ISBN 9782757303177
Date de parution
Référence du produit WL2931
 
 

L'éditeur recommande aussi

Fréquemment acheté avec cet ouvrage

0
Panier

Catégories



Catalogues des Éditions Lamarre
CATALOGUE
GÉNÉRAL


Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI
et ÉLÈVES AS/AP


Téléchargez
Feuilletez
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...