(Publicité)
 


03/05/2017

Alalalala (lalalala(lala)lala)

Étudiant en Ifsi, Tété raconte avec gouaille son quotidien de « super-héros à temps partiel » sur son blog. C'est l'invité du mois de L'Infirmière magazine.

Je sors de trois postes de 12 heures dont deux pendant le week-end. Il m’en reste deux cette semaine. Je suis fatigué. Mais il n’y a aucun problème, j’ai signé pour ça : se faire vomir dessus, se casser le dos, se faire insulter par les patients ou décrier par l’équipe du stage... tout ça pour 0,63 € de l’heure (ce qui ne rembourse ni nourriture, ni essence, ni heure supp., ni week-end, ni nuit).

Bon, j’exagère, je ne vous donne que les mauvais côtés, mais ce soir, je n’ai pas la langue dans ma poche (heureusement, parce que ça ne serait pas hygiénique). Mais la formation, my god ! L’hôpital s’est fait déshumaniser, c’est trop tard. Le bel hôpital, le bon hôpital est mort, peut-être reviendra-t-il... ou pas. En tous cas, la formation n’aide pas !

À l’Ifsi, il y a les bons et les mauvais formateurs (un peu comme les chasseurs). Ceux épris d’une réelle envie de transmettre des vraies valeurs qu’ils appliquent, comme la gentillesse, tout simplement (c’est important la gentillesse). Puis il y a les autres, ceux qui vous apprennent le respect sans vous dire bonjour, ceux qu’on suspecte (et ce, sans paranoïa) de vous mettre des bâtons (voire des poutres) dans les roues. Ceux qui animent des cours sans intérêt, sans queue ni tête (ni bras, ni jambes). Ceux qui déçoivent par leur manque de soutien, qui se cachent derrière un bureau ou un règlement... Pourquoi avoir des formateurs pour nous apprendre des principes qu’eux-mêmes n’appliquent pas ? Les « cols blancs » se plaisent à nous faire apprendre ceci ou cela (ça fait de super beaux intitulés de cours) sans penser à l’intérêt final...

Et cette organisation : 10 semaines de stage comprenant des dossiers à rendre, des connaissances à engranger, des recherches à faire, des horaires de 35 heures, le boulot étudiant à côté, les partiels qui tombent le lendemain de la fin du stage... Et il faut aussi faire remplir son portfolio, courir pour ses bilans, ses objectifs, les envoyer... Bref, c’est pas la joie, et je vois mal qui peut s’épanouir dans un tel environnement.

Attention, on ne fait pas face à une omerta non plus, les formateurs ne sont pas d’abominables méchants personnages totalitaristes. Mais la formation ne dure que trois ans, alors on serre les dents et on avance. Et de temps en temps, il faut des gens comme moi pour pousser une gueulante. On est aujourd’hui dans un système qui crée des soignants fatigués avant même de travailler (c’est fort hein !), alors ça fait peur. On ne répare pas une fuite en installant une bassine, il faut prendre le problème à la base.

Les dernières réactions

  • 04/05/2017 à 19:08
    Puce21
    alerter
    Je suis ide depuis 13 ans maintenant et tuteur de stage (enfin j'essaie avec le peu de temps que je peux debloquer pour cela) et je reconnais bien le quotidien imposé aux étudiants que je rencontre. Je suis tout a fait d'accord ce "nouveau" système de formation doit être revu et corrigé et pas seulement en révisant et appauvrissant le portfolio et épuisant les étudiants. Si je devais entrer en ifsi maintenant je ne le referais pas!
  • 08/05/2017 à 11:33
    Katewhite
    alerter
    Je suis infirmière depuis 28 ans. Et j'ai toujours envie de partager l'expérience que j'ai acquise et la passion pour ma profession. Oui ,les conditions ont évolué mais les techniques aussi. Il n'y a pas si longtemps pour soulager la douleur nous n'avions ni palier 1 ni 2 mais du sirop de morphine. Je passais aussi dès weekend entier à faire des packs de hanche en tissus , des compresses roulées etc dans des cagibis petits et sombre . Et on avait aussi des cerbères comme encadrante ou collègue.
    Mais arrêtons !!!!
    Il y a tellement de collègues , hommes ou femmes passionnés et actifs et patients et attentifs....
    L'hôpital n'est pas là pour nous aimer!
    Les collègues ne sont pas là pour nous nous aimer!
    Nous sommes là pour travailler en équipe, ensemble pour un mieux du patient ou client, nous sommes là avec respect des uns des autres , nous sommes là pour être efficace ,souriant ,attentif aux uns aux autres .
    Et même, si il y a des difficultés,arrêtons de diaboliser cette belle et merveilleuse profession .
    J'ai eu pleins de galère dans cette profession, décès , suicide, pb équipe , pb restructuration, etc mais ce qui me fait aller toujours avec entrain et sourire ( quelque fois il est effacé , c'est vrai) c'est que l'on a un message à porter vis à vis des patients, vis à vis de mes collègues et des étudiants de tous types , insiste, kine, externe, interne , c'est que " rien n'est inné tout est acquis". Et que le travail , l'exigence, la patience et l'écoute ainsi que le respect doit être réciproque et surtout une vrai volonté de travailler , de progresser, de se remettre en question et d'avoir envie d'apprendre car au vu de tout ces articles et commentaires cela ne transparaît pas toujours.

    Une infirmière qui aime son métier et qui l'aide à évoluer et qui partage sa passion.
    Très très confraternellement ..

    Juste pour info , je suis à temps plein, j'ai 4 enfants, jamais pris de congés parentales, je me forme en continu (Moocs, DU...)et je suis membres de plusieurs associations pour les langues qui voudrez me mettre dans la catégorie oisive.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

Forums

Exprimez-vous et échangez avec vos collègues sur nos forums.
Cadre, infirmière spécialisée, de psychiatrie, scolaire, du travail, participez à nos nouveaux forums
Tous les sujets de discussion

À découvrir

Abrégé d’auto apprentissage en anatomie et physiologie


Voici l'indispensable ouvrage d'exercices pour maîtriser toute l'anatomie et la physiologie !

Un véritable guide de découverte et d'apprentissage de l'anatomie à destination des étudiants en Ifsi.

Le livre propose 6 rubriques pour réviser l’essentiel :
- Une représentation schématique du corps humain
- Des objectifs éducationnels
- Une série d’affirmations de type vrai/faux et des schémas à légender
- Un score chiffré
- Des schémas en couleurs
- Des tableaux synthétiques

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...