(Publicité)
 


16/10/2017

Grippe : les infirmières réticentes à la vaccination

D’après une enquête menée auprès de 3 000 professionnels de santé, les infirmières comptent parmi les plus réticentes à se faire vacciner contre la grippe saisonnière.

« Il faut que l’on montre l’exemple. » C’est ce qu'a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le 6 octobre lors des Entretiens de Bichat, à propos de la vaccination antigrippale, joignant le geste à la parole en se faisant piquer devant les photographes. Son vœu de voir l’ensemble des soignants l’imiter ne sera cependant probablement pas exaucé cette année, si l’on en croit les résultats d’une enquête présentée le même jour.

Parmi les 3 000 professionnels de santé interrogés en ligne début 2017 dans le cadre de ce travail mené par la société de conseil FSNB pour le compte de la chaîne Touspourlasante.tv, seuls 46 % ont en effet déclaré s’être fait vacciner l’année dernière. Et ils sont à peine plus nombreux à avoir l’intention de se faire vacciner cette année. Notons toutefois que ce chiffre est plus optimiste que celui du gouvernement. Car lors du lancement de la campagne annuelle de vaccination, la ministre avait estimé la couverture vaccinale chez les professionnels à 25 %.

Les jeunes soignants rétifs aux piqûres

Si d'après FSNB, les médecins font figure de premiers de la classe (75 % de vaccinés), les autres soignants traînent la patte : 59 % de vaccination chez les pharmaciens, 39 % chez les infirmiers, et 23 % chez les kinés. En dehors de leur métier, c’est surtout l’âge des professionnels de santé qui semble influencer leur décision de se faire vacciner : si 70 % des répondants âgés de 61 ans et plus sont immunisés, ce chiffre tombe à 49 % pour les 41-50 ans, et à 23 % pour les 20-30 ans.

La vaccination contre la grippe devrait-elle être obligatoire pour les professionnels de santé ? Les avis sont partagés : si 50 % des infirmières et 64 % des kinés se disent très opposés à cette idée, 75 % des pharmaciens et 67 % des médecins s’y déclarent très favorables. Agnès Buzyn semble, pour sa part, envisager une telle éventualité : lors du lancement de la campagne 2017, elle a indiqué réfléchir à des mesures « plus incitatives, voire coercitives » si les chiffres restaient aussi décevants.

Adrien Renaud

Les dernières réactions

  • 20/10/2017 à 11:21
    INF
    alerter
    Les vaccins ont prouvés leur efficacité dans l'histoire de la médecine et je ne comprend pas cette méfiance vaccinale qui s'est installée depuis plusieurs années notamment au sein du personnel soignant qui est pourtant beaucoup plus exposé que tout à chacun. Peur du vaccin largement relayé par les médias et leur reportage choc... Cela fait 10 ans que je me vaccine contre la grippe car travaillant dans des services avec des personnes pour qui cette épidémie peut être fatale et il me semble normal de le faire pour eux et pour moi et mes enfants. Mais cela fait aussi 10 ans que j'entends des collègues dire: moi je ne me vaccine pas comme cela si j'ai la grippe je serais 10 jours en arrêt (sympa pour la collègue vaccinée qui te remplacera...). Alors arrêtons l'hypocrisie. Tu ne te vaccines pas c'est ton choix mais n'en dégoutes pas les autres. Je ne dis pas que le risque zéro n'existe pas mais arrêtons de dire que tout vaccin est dangereux et faisons la part des choses entre le risque potentiel de ces vaccins et la protection qu'ils apportent. Le personnel soignant ferait bien d'y réfléchir sinon nous aurons bientôt une vaccination imposée tout comme pour les enfants, les entrées en IFSI et autres. Bonne réflexion

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Prévenir et maîtriser le risque infectieux


La santé s’est avant tout construite via la mise en place longue et progressive des principes de l’hygiène. Au croisement d’un besoin privé et d’une politique publique, l’histoire de l’hygiène est fortement liée à celle de la maîtrise de l’eau, puis à cette révolution biologique qu’a été la découverte des micro-organismes et qui fera d’elle une discipline scientifique.
Ce guide évoque notamment :
- L’organisation institutionnelle
- Les précautions standard et complémentaires
- Des fiches techniques de soins
- Le bloc opératoire
- La stérilisation...
Ce guide est conçu pour être consulté quotidiennement et permet d’avoir sous la main une synthèse des recommandations et des bonnes pratiques en matière de maîtrise du risque infectieux.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...