(Publicité)
 


03/05/2017

Prime de nuit des infirmières : le coup de massue !

La stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé a le vent en poupe. En effet, plusieurs de ses engagements sont en cours de concrétisation avant le changement du gouvernement. Notamment la question de la revalorisation de la prime de nuit, dont le montant scandalisent syndicats et infirmiers.

La revalorisation de la prime de nuit des infirmières de la Fonction publique hospitalière a été annoncée par le ministère de la Santé : « La majoration pour travail intensif de nuit des personnels des services d’urgence ou de soins critiques alternant des horaires de jour et de nuit, exposés à des rythmes de travail contraignants, sera augmentée de 40 %, à compter du mois de mai. » Inchangé depuis 2001, le taux horaire de l’indemnité de nuit est aujourd’hui de 1,07 euro brut de l’heure entre 21 heures et 6 heures du matin (soit 0,17 €/h auquel s’ajoute une majoration pour travail intensif de nuit de 0,90 €/h). Il devrait donc être porté à 1,26 € brut/h, soit une hausse de 19 centimes brut de l’heure, donc 1,71 euro brut de plus par nuit.

Une inégalité de traitement ?

« Il est difficile de trouver les mots pour réagir sans perdre son calme, s’indigne Nathalie Depoire, présidente de la Coordination nationale des infirmiers (CNI). Le ministère “frappe” un grand coup de massue, au sens propre du terme, sur la tête des soignants. » Le syndicat proposait de fixer la prime horaire à deux fois la valeur du point, qui est aujourd’hui à 4,68 euros. De plus, cette « obole » ne sera accordée « qu'aux personnels des services d'urgence ou de soins critiques alternant des horaires de jour et de nuit, exposés à des rythmes de travail contraignants », soit 23 100 agents. Pour ceux évoluant dans des services en équipe fixe de nuit, et pour tous les autres agents de l’hôpital, le tarif reste, lui, à 1,07 euro brut de l’heure. Pourtant, « la prise en charge des patients 24h/24 ne concerne-t-elle pas tous les services d'hospitalisation, s'interroge Nathalie Depoire. Pourquoi réévaluer la prime de nuit pour certains et pas pour les autres ? Il s'agit bien d'une ultime et cynique provocation pour les plus courtois mais, surtout, d'un “foutage de gueule” pour les plus nombreux. »

Le « mépris » envers les soignants

« Ces propositions sont insultantes pour les professionnels que nous sommes, dénonce, exaspéré, Thierry Amouroux, président du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI CFE-CGC). L’équipe de Marisol Touraine nous fait une nouvelle démonstration de son mépris pour les soignants. À croire qu’elle ne mesure pas à quel point la pénurie est liée à la faiblesse des rémunérations, aux contraintes et responsabilités. » Le souhait du syndicat ? « Que le prochain ministre de la Santé soit plus ouvert que celle de ces cinq dernières années. Nous n’avons eu aucune écoute, et cette mesure, c’est vraiment de la com’. C’est méprisant. C’est un manque de respect total vis-à-vis des professionnels qui s’investissent dans leur travail. Constater la façon dont nous pouvons être considérés fait mal au cœur. »

Laure Martin

Les dernières réactions

  • 03/05/2017 à 19:02
    L'ancien
    alerter
    Quoi dire de plus devant autant de mépris.
    Ce qui est sur c'est que notre ministre ne laissera pas un souvenir positif de son passage à la santé.
  • 03/05/2017 à 19:37
    blaise
    alerter
    A-t-elle poursuivi un but précis tout au long de ces 5 années ? Et lequel ?
  • 04/05/2017 à 11:11
    simea
    alerter
    Pour repondre à Blaise ...elle aura poursuivit la logique de tous nos ministres de la santé depuis au moins 33 ans ...faire disparitre la profession qualifiée au bénéfice de salariés non ou moins qualifiés venant de l'europe sans equivalence diplome(cf derniere circulaire pondue en janvier) du pain beni pour tout le systeme de santé publique ,privé, associatif.En servant la France des salariés aux mutuelles elles ne fait que poursuivre ce qui est en attente depuis 30 ans Bachelot et ses predecesseurs avaient bien entamé le processus...mais les fonds de pensions et investisseurs financiers des assurances et mutuelles s'impatientent !! Les inf liberaux dont on ne parlent jamais eux le subissent au quotidien avec les CPAM les tarifs bloqués depuis je ne 8 ou 9 ans ou plus ?des charges qui explosent ans couverture sociales potables ,les ssiad et HAD et psuedo maisons pluridisciplinaires qui se developpent à toute vitesse dont les projets sont prets depuis 10 ans dans les cartons (et j'etais bien placée comme cadre pour le voir!)... au point que des cpam ont refusé des reprises de cabinets infirmiers dans l'est de la France (contrairement à ce qui avait ete signé dans les accords).De nombreux patients ressortent de l'hopital ssiad ou had imposés sans autres formes de choix ,même quand une liberale y allait avant .....Mariffolle ne fait que parachever le package la santé française aux financiers et le personnel avec !
  • 04/05/2017 à 11:33
    blaise
    alerter
    Et ce qui va suivre le 7 mai va conforter tout cela, n'en doutons pas...
  • 04/05/2017 à 12:09
    simea
    alerter
    relire "le prince "de Machiavel et vous connaitrez l'avenir de notre profession !

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

Forums

Exprimez-vous et échangez avec vos collègues sur nos forums.
Cadre, infirmière spécialisée, de psychiatrie, scolaire, du travail, participez à nos nouveaux forums
Tous les sujets de discussion

À découvrir

Abrégé d’auto apprentissage en anatomie et physiologie


Voici l'indispensable ouvrage d'exercices pour maîtriser toute l'anatomie et la physiologie !

Un véritable guide de découverte et d'apprentissage de l'anatomie à destination des étudiants en Ifsi.

Le livre propose 6 rubriques pour réviser l’essentiel :
- Une représentation schématique du corps humain
- Des objectifs éducationnels
- Une série d’affirmations de type vrai/faux et des schémas à légender
- Un score chiffré
- Des schémas en couleurs
- Des tableaux synthétiques

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...