(Publicité)
 


18/04/2017

Le bilan de soins infirmiers au banc d’essai

Les infirmières libérales de 11 départements peuvent participer, depuis début avril, à l’expérimentation du bilan de soins infirmiers pour la prise en charge à domicile de la personne dépendante. Son objectif : faciliter la coordination des soins.

Adieu la démarche de soins infirmiers (DSI), bonjour le bilan de soins infirmier (BSI)… Le BSI – un nouveau dispositif qui « facilite l’évaluation des besoins en soins infirmiers des patients dépendants » selon l’Assurance maladie, et qui a vocation à remplacer à terme l’actuelle DSI, jugée trop complexe – est expérimenté depuis début avril dans 11 départements (1). Son objectif : améliorer l'organisation du maintien à domicile de ces patients en favorisant la coordination des soins entre le médecin traitant et l'infirmière ainsi qu’en simplifiant la procédure par la dématérialisation des échanges entre le praticien, l’Idel et l'Assurance maladie. Ainsi, durant plusieurs semaines, l'accueil ainsi que la pertinence du dispositif auprès des professionnels seront évalués.

Synthèse dématérialisée, structurée et standardisée

Dans le cadre de cette expérimentation, à l’issue de l’évaluation du patient sur la base de la prescription médicale initiale ou de renouvellement du médecin traitant, l’infirmière doit transmettre au praticien une synthèse dématérialisée, structurée et standardisée du BSI réalisé, via une messagerie sécurisée, comportant notamment les diagnostics et interventions que l’Idel a retenu pour le patient et le plan de soins infirmiers qu’elle propose. De son côté, le médecin dispose, dans la synthèse, d’un espace pour donner son avis médical sur le plan de soins infirmiers proposé. Dans un délai de cinq jours, il peut soit valider sans observations ce plan de soins infirmiers, soit formuler des observations.

Messagerie sécurisée

Pour participer à l’expérimentation, le médecin et l’infirmière doivent chacun disposer d’une messagerie de santé compatible avec le système MSSanté (2), car les échanges de la synthèse se font exclusivement sous cette modalité. Enfin, à l’issue de l’expérimentation, un panel d’infirmières et de médecins pourra être sollicité par un institut d’études pour participer à l’évaluation qualitative du dispositif BSI. Au titre de leur participation, chacun percevra une indemnisation de la part de l’institut d’études.

Laure Martin

1- Côte d’Or (21), Doubs (25), Haute-Garonne (31), Indre-et-Loire (37), Landes (40), Puy-de-Dôme (63), Pyrénées-Atlantiques (64), Rhône (69), Saône-et-Loire (71), Paris (75) et Somme (80).

2- MSSanté est un système de messagerie électronique réservé aux professionnels de santé, constituant un « espace de confiance MSSanté » qui permet de sécuriser les échanges email entre professionnels de santé et de protéger leur responsabilité (on parle alors de messagerie compatible MSSanté).

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre 2017

Forums

Exprimez-vous et échangez avec vos collègues sur nos forums.
Cadre, infirmière spécialisée, de psychiatrie, scolaire, du travail, participez à nos nouveaux forums
Tous les sujets de discussion

À découvrir

Le Lacombe : Précis d’anatomie et de physiologie humaines, 31e édition


Entièrement relookée, cette nouvelle édition sera l’atout majeur de tout étudiant en apprentissage durant ses 3 années d’études.

Présenté en deux tomes, ce livre est devenu la référence incontournable en anatomie.

Dans ce précis sont étudiés tous les organes humains et sont présentés de façon claire les grands principes d'anatomie et de physiologie.

Le livre propose:
- Un tome de texte pour le cours,
- Un tome d'atlas, tout en couleurs, avec plus de 300 schémas.

En savoir +

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...