(Publicité)
 


23/04/2019

Cinq lauréats pour le concours 2019 « droits des usagers »

L’édition 2019 du concours national « droits des usagers de la santé » a été remporté par cinq lauréats, s’est félicitée la Direction générale de l’offre de soins (DGOS).

« Cette année encore, le jury s’est attaché à primer des démarches transposables à d’autres contextes et particulièrement innovantes dans une logique de diffusion des bonnes pratiques », indique la DGOS. Depuis 2010, le concours national est un « temps fort de la promotion des droits des patients et des résidents ». Il s’inscrit tout au long de l’année par une labellisation de projets locaux au niveau des agences régionales de santé (ARS), en lien avec les instances de démocratie sanitaire.

Sur 200 projets déposés dans 15 régions participantes (dont celles d’outre-mer), 68 labels ont été attribués par les ARS. Le jury a retenu cinq lauréats pour cette édition 2019. Ils ont retenu des démarches qui « témoignent de l’engagement des usagers au côté des professionnels dans une approche de partenariat et de co-construction ». Pour la ministre Agnès Buzyn, présente lors de la cérémonie annuelle de remise de prix, « la démocratie sanitaire doit désormais impliquer les usagers dans l’amélioration de la pertinence des soins reçus et dans la qualité des services rendus ».

Les cinq lauréats sont :
-       Le centre hospitalier de Douarnenez (Finistère) pour son projet « Améliorer la communication par la réclamation » autour de modules de formation des équipes de l’établissement intégrant la participation de patients ;
-       L’Association des paralysés de France (APF) Bourgogne-Franche-Comté pour son projet « Ouvre votre DMP comme tout le monde et avec tout le monde ! » autour de l’information et de l’accès aux soins des personnes en situation de handicap dans le secteur médico-social ;
-       L’organisme régional d’appui à la qualité des soins (Oraqs) 97 (Guadeloupe) pour son projet « Faire d’une volonté une réalité : la bientraitance de la personne âgée » autour de courts métrages remis gracieusement aux équipes des établissements de santé, des Ehpad et des structures de maintien à domicile ;
-       L’établissement public de santé mentale (EPSM) Etienne Gourmelen à Quimper pour son projet « Mettre en place un interprétariat professionnel en psychiatrie » autour de la relation très spécifique soignant-soigné dans le champs de la santé mentale ;
-       L’université Paris XIII pour son projet « Des patients enseignants au sein de l’université » autour de l’intégration de la « perspective patient » dans les programmes d’enseignement des futurs médecins généralistes.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...