(Publicité)
 


05/04/2019

Une maison psychosociale de santé inaugurée à Paris

Une nouvelle maison de santé a ouvert ses portes dans le XIe arrondissement de Paris. François Legrand, infirmier libéral, apprécie cette approche pluridisciplinaire.

La maison psychosociale de santé Chemin-Vert est née de la volonté commune de médecins et d’assistants sociaux, habitués à travailler ensemble. L’idée remonte à une dizaine d’années : afin d’accompagner médicalement et socialement les patients atteints d’une maladie infectieuse, généralement exclusivement suivis à l’hôpital, ils souhaitaient disposer d’un lieu adéquat. Le projet s’est concrétisé fin 2018, avec l’ouverture de la maison psychosociale de santé. Celle-ci a pour particularité de disposer d’une file active composée à 50 % de patients vivant avec le VIH ou une maladie infectieuse, l’autre moitié étant constituée de patients « standards ».

Une prise en charge sociale

La maison psychosociale de santé été créée en partenariat avec le centre de prise en charge des maladies infectieuses (CPCMI) et l'association Basiliade. Cette dernière accompagne les personnes atteintes de maladies infectieuses « pour leur permettre un accès aux soins, au logement ou encore au travail », indique Balthazar Milot, directeur de l’Alliance pour une gestion solidaire (AGS), collectif dont fait partie Basiliade. Jusqu’à l’ouverture de la maison, lorsque les résidents avaient besoin de soins, ils étaient orientés vers deux médecins généralistes du réseau, qui acceptaient de les prendre en charge, même sans droits ouverts. « Avec la maison psychosociale de santé, les synergies vont désormais être plus importantes et encadrées », souligne-t-il.

Un recrutement difficile d’Idel

Les professionnels de santé de la structure sont libéraux, exercent en secteur 1, offrent des soins généralistes et spécialisées, et appliquent le tiers payant généralisé aux patients. La maison accueille aussi une sage-femme et un cabinet d’infirmiers. Infirmier libéral, François Legrand s’est rallié au projet en juin 2018. « Alors que j’étais à trente/quarante patients par jour, je suis aujourd’hui à une cinquantaine », explique-t-il. Depuis l’ouverture de la maison de santé, deux autres Idel l’ont rejoint. « J’ai eu des difficultés à trouver des consœurs. Peu d’entre nous connaissent cette approche pluridisciplinaire des soins », ajoute-t-il. Dans le cadre de ses prises en charge, François Legrand apprécie pouvoir se tourner, si besoin, vers l’équipe médicale et sociale de la structure. « Je souhaiterais développer des consultations in situ afin de toucher une population plus large. Mais pour cela, il faut des candidats pour intégrer le cabinet infirmier », fait-il remarquer.

Laure Martin

L'opération annuelle Sidaction a démarré ce vendredi 5 avril et se poursuit jusqu'au dimanche 7.



Favoriser les synergies

À lire dans « L'Infirmière Libérale Magazine » n° 358

Réservé aux abonnés

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...