(Publicité)
 


03/12/2018

Soignants en souffrance : la région Île-de-France soutient SPS

L’association Soins aux professionnels de santé (SPS) met à disposition une plateforme téléphonique d’écoute, animée par des psychologues. L’an prochain, des ateliers de formation seront organisés en Île-de-France, avec le soutien de la Région.

« Nous sommes conscients des difficultés des professionnels de santé en Île-de-France. Les loyers sont chers, le temps passé dans les transports est important. Nous voulons prendre soin de ceux qui soignent », constate Cédric Arcos, directeur général adjoint de la Région Île-de-France, en charge des solidarités et de la santé. La Région a donc décidé d’apporter un soutien financier à l’association Soins aux professionnels de santé (SPS), créée par le docteur Éric Henry, médecin généraliste et ancien président du Syndicat des médecins libéraux (SML). Tous deux ont présenté leur partenariat à l’occasion d’une conférence de presse, mercredi 28 novembre.

« Nos conditions de travail sont difficiles, nous côtoyons la mort. Avant, nous pouvions compter sur l’entraide, la confraternité, mais c’est fini. Nous avons voulu monter une structure qui fasse appel à des professionnels rémunérés, qui puissent répondre dans l’heure », explique Éric Henry. Pour y parvenir, SPS a noué de nombreux partenariats, comme avec la Région Île-de-France. Celle-ci finance la plateforme téléphonique d’Île-de-France à hauteur de 20 000 euros. La Région accueillera aussi dans ses murs, à Saint-Ouen, le prochain colloque de l’association, intitulé « De l’observation à l’action ».

La région financera également, en 2019, à hauteur de 80 000 euros, des ateliers de formation et d’échanges sur quatre thèmes : techniques de gestion du stress, hygiène de vie, coaching et prévoyance. Ces ateliers devraient se tenir deux fois par mois, avec l’objectif de former 2000 professionnels de santé dans l’année. Eric Henry aimerait également voir s’ouvrir, toujours en Île-de-France et avec le soutien de la Région, une « maison de soignants : ce serait un lieu de rencontre et d’échanges entre professionnels de santé, ainsi qu’un lieu de consultations ». Reste à convaincre la Région.

Caroline Coq-Chodorge

3000 appels en deux ans

SPS a créé une plateforme téléphonique nationale(1) à destination de tous les professionnels de santé, qu’ils soient libéraux ou salariés, qui rencontrent des difficultés dans leur exercice professionnel. La plateforme permet d’avoir accès gratuitement, 24 h sur 24 et sept jours sur sept, à un psychologue. En deux ans, SPS a reçu 3000 appels, dont 35 % de la part d’infirmiers salariés et libéraux suivis des médecins (20 %), des aides-soignants (15 %), des kinésithérapeutes (5 %), des dentistes (5 %) et des pharmaciens (5 %). En proportion, ce sont les médecins, pharmaciens, dentistes et orthophonistes qui sont le plus en danger selon le Dr Éric Henri, président du SPS. L’association a également réalisé plusieurs études, aux résultats alarmants. Selon une étude rendue publique l’an dernier sur le risque suicidaire, auprès de 710 professionnels de santé, 25 % ont eu des idées suicidaires et 41 % connaissent un professionnel de santé qui a fait une tentative de suicide.

1- 0800 23 23 36, service et appels gratuits.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...