(Publicité)
 


19/07/2018

Gassies 3D : patient au service du patient

Depuis fin 2016, un atelier d’imprimantes 3D, installé au centre de réhabilitation psycho-social de la Tour de Gassies, à Bruges, permet à des patients présentant des troubles psychiatriques de créer des objets utiles à des patients handicapés moteur. Un dispositif récompensé au dernier prix Hélioscope-GMF 2018.

L’idée revient au Dr Geoffroy Couhet, psychiatre responsable du Pôle de réhabilitation psychosociale et passionné d’informatique. Fin 2016, le Centre de réhabilitation psycho-social (CRPS) et le service de médecine physique et réadaptation (MPR) de la Tour de Gassies, à Bruges dans l’agglomération bordelaise, ont mis en place un atelier réunissant des patients souffrant de schizophrénie ou de troubles bipolaires, et du personnel médical et paramédical autour de projets à réaliser sur des imprimantes 3D. Ainsi, en fonction des demandes recueillies auprès des ergothérapeutes du centre voisin de rééducation fonctionnelle, une dizaine de patients conçoivent, modélisent puis produisent des objets ou dispositifs utiles à des patients souffrant d’handicap moteur : jetons pour travailler la motricité fine, crochets d’auto-sondage, fourches permettant d’actionner plus facilement le joystick du fauteuil électrique… Les patients peuvent également avoir des requêtes individuelles, tel un porte-stylet ou un support de télécommande.

Un regard interdisciplinaire

L’atelier comprend une pièce dédiée à la modélisation 3D sur logiciel, et une autre dans laquelle se trouvent six imprimantes 3D. Lionel Delort, l’animateur, est présent tous les jours. Le mercredi, patients et soignants (infirmière, ergothérapeute et médecin) se retrouvent pour faire le point sur les réalisations en cours, les besoins et les futurs projets. « À travers ce regard interdisciplinaire, nous mesurons l’évolution de la confiance en soi du patient. Ce travail utile est en effet particulièrement renarcissisant », constate Phylicia Chan-Po-Woo, infirmière au CRPS depuis un an. Celle-ci devrait se joindre aux réunions à partir de septembre, en remplacement d’une autre infirmière.

Booster l’estime de soi

« Il ne s’agit pas d’un atelier occupationnel. Cela implique des exigences, un engagement régulier, parfois des délais à respecter… On positionne les patients dans une situation de travail collectif. Nous travaillons sur l’organisation du poste, le rangement, sur les difficultés cognitives, l’attention… Les résultats sont très positifs sur la confiance en soi, notamment lorsqu’ils fabriquent les pièces et vont les livrer, souligne Sylvie Laporte, assistante sociale et animatrice sur l’atelier. Ils sont très autonomes, motivés, et reconnus par les équipes pour leurs compétences. Cela change le regard que l’on porte sur eux : la maladie n’est qu’un aspect de leur personnalité. » Et comme les commandes continuent d’affluer, les 7500 euros reçus grâce au prix Hélioscope-GMF 2018 permettront notamment d’acheter du matériel.

Texte et photos : Laëtitia Bonnet

Le Prix Hélioscope-GMF

Ce prix récompense chaque année les hôpitaux ayant réalisé une action « exemplaire » de coopération entre les différents services ou métiers de l’hôpital, au bénéfice du patient. Pour la 20e édition (2018), six établissements ont été récompensés.
Si le Centre de la Tour de Gassies a reçu le premier prix (7 500 €) pour son atelier imprimante 3D au service du handicap, le deuxième prix (6 000 €) est revenu à l’hôpital de pédiatrie et de rééducation de Bullion pour les rencontres avec les sapeurs-pompiers de Chartres. Les autres prix ont été attribués à l’hôpital Armand Trousseau (Paris) pour son opération « À l’hôpital, le chef d’orchestre, c’est moi !  » (4 500 €), au CH Paul Guiraud (Villejuif) pour le « Centre d’activités physiques et sportives » (3 000 €) et à la Communauté d’établissements « Le trait d’union du Cailly » (Maromme) pour le théâtre musical « La dame à la cervelle en coeur » (1 500 €). Le « Prix des sociétaires GMF » (1 500 €) est, lui, revenu au CHU de Bordeaux pour le « cordon numérique » (voir notre sujet dans L’Infirmière magazine)
Découvrir le prix Hélioscope-GMF : http://bit.ly/2JCxRKb.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...