(Publicité)

Au-delà du rôle habituel de la profession, des pratiques infirmières expertes se sont développées aux États-Unis dès la fin du XIXe siècle, en réponse à des besoins locaux spécifiques (5). Hildegarde Peplau introduit les termes de « pratique avancée » en 1954 en évoquant une « expertise prenant en compte les avancées et les pratiques nouvellement développées dans l’exercice des soins infirmiers ». Elle crée le premier programme de maîtrise en soins infirmiers psychiatriques et est à l’origine du concept d’infirmière clinicienne spécialisée (ICS) ou spécialiste clinique (6).

Parallèlement au développement des ICS, Loretta Ford crée, avec le Dr Silver, la première formation d’infirmière praticienne (IP) en 1965. Le statut des IP se définit par une extension du rôle de l’infirmière et le transfert d’activités, le plus souvent médicales. La pratique des IP intègre le « prendre soin » (care), le curatif (cure) et le conseil (counseling) (7). Elles évoluent dans un cadre législatif propre, plus large que celui des infirmières. Elles exercent le plus souvent au sein de structures ambulatoires, et proposent des consultations de première ligne voire de premier recours.

Les États-Unis reconnaissent actuellement quatre groupes de professionnels sous les termes d’infirmières de pratique avancée (IPA) (6) : les infirmières cliniciennes spécialisées (Clinical Nurse Specialists), les infirmières praticiennes (Nurse Practitioners), les infirmières anesthésistes certifiées (Certified Registred Nurse Anesthesist) et les infirmières-sages-femmes certifiées (Certified Nurse-Midwives). Celles-ci ont chacune une histoire et un développement propre, mais elles partageant néanmoins un socle commun.

Au Canada, la mise en place des pratiques infirmières avancées a lieu essentiellement pour répondre à un déficit de médecins sur certaines parties du territoire. Le statut d’infirmière praticienne y est créé dans les années 1960 dans les provinces anglophones, pour permettre d’assurer les soins primaires dans les zones rurales (8).

À partir des années 1970, les pratiques infirmières avancées intègrent progressivement le système de soins d’autres pays, mais les terminologies employées, les définitions du champ d’exercice et le niveau de formation requis diffèrent selon les États.



Références :
5. Tourigny J., Nazon E, Veilleux M., Berthiaume C., Harrisson S., Rouleau V., « Le rôle de l’infirmière en pratique avancée : de la théorie à la réalité », L’Infirmière clinicienne, 2010, vol. 7, no 2. Consultable ici : bit.ly/2KzKtDz
6. Lindeke L., Zwygart-Stauffacher M., Avery M., Fagerlund K., Overview of advanced practice nursing Core Concepts for Professional Role Development, Springer, 2010, 3-30.
7. Berland Y., Bonnel G., Chaboissier M., Jovic L., Quillet A., Rapiau M.T., Teullier R., Vital-Durand D., Coudray M.A., « La formation des professionnels pour mieux coopérer et soigner », 2007. Consultable ici : bit.ly/2FQYNEe
8. Kaasalainen S., Martin-Misener R., Kilpatrick K., Harbman P., Bryant-Lukosius D., Donald F., Carter N., DiCenso A., A Historical Overview of the Development of Advanced Practice Nursing Roles in Canada, Nursing Leadership, 2010, 23(sp), 35 60. Consultable ici : bit.ly/2wcylp4


Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...