(Publicité)
 


09/05/2018

[DOSSIER] Infirmière de pratique avancée : quelle fonction dans l’équipe de soins hospitalière ?

La loi no2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé entérine la création d’un statut de pratique avancée pour les « auxiliaires médicaux ». Si la notion de pratique avancée est souvent utilisée comme perspective d’évolution, les représentations qui s’y rattachent restent floues pour bon nombre de professionnels. Les missions et le positionnement de cette nouvelle fonction doivent être clarifiés.

Depuis quelques années, les termes de « pratique avancée » reviennent régulièrement dans les discours des instances politiques et ordinales, mais aussi dans ceux des professionnelles et des équipes d’encadrement, dès lors qu’il est question de l’évolution de la profession, de carrière ou du système de santé. En revanche, les représentations et définitions sous-jacentes à ce concept sont multiples, diverses, et parfois (partiellement) contradictoires (1) (2).
Pour certains, la pratique avancée est assimilable au développement d’une expertise dans certaines activités cliniques ; d’autres font un parallèle entre pratique avancée et transfert de tâches médicales vers le corps infirmier ; enfin, la pratique avancée est parfois présentée comme une solution à la diminution de la démographie médicale… Autant de représentations susceptibles d’engendrer tensions et résistances. Pourtant, la pratique infirmière avancée correspond à une définition précise (3) et à une réalité dans de nombreux pays (4). Afin de favoriser l’implantation des infirmières de pratique avancée (IPA) en France, il paraît important de clarifier les rôles, les missions, et le niveau de formation nécessaire à cette nouvelle fonction au sein de la profession infirmière.

Mots clés : infirmière ; pratique avancée ; sciences infirmières ; master

Sommaire

1. Historique du dispositif

2. Rôle de l’infirmière de pratique avancée

3. Contexte d’apparition dans la législation en France

4. Clarification terminologique dans le contexte français

5. La pratique avancée en France

6. Positionnement de l’IPA dans les établissements de soins

7. Positionnement de l’IPA dans la filière infirmière

8. Positionnement de l’IPA vis-à-vis de l’équipe médicale

9. Conclusion


AUTEURS :

Marie-Astrid Meyer, infirmière en psychiatrie
Master sciences cliniques infirmières, université Aix-Marseille.
Hôpital Sainte-Anne, service hospitalo-universitaire.
ma.meyer@ch-sainte-anne.fr
(Je déclare n’avoir aucun conflit d’intérêts)

Baptiste Gaudelus, infirmier en psychiatrie,
Master sciences cliniques infirmières, université Aix-Marseille.
CH Le Vinatier, service universitaire de réhabilitation, centre lyonnais référent en réhabilitation et remédiation cognitive (CL3R).
baptiste.gaudelus@ch-le-vinatier.fr
(Je déclare n’avoir aucun conflit d’intérêts)

Marie-Hélène Po, infirmière anesthésiste diplômée d’État,
Major de soins, master sciences cliniques infirmières, université Aix-Marseille.
AP-HM, service de réanimation polyvalente, CHU Nord, Marseille.
marie-helene.po@ap-hm.fr
(Je déclare n’avoir aucun conflit d’intérêts)

Stephan Aguilard, cadre supérieur de santé,
Master sciences cliniques infirmières, université Aix-Marseille.
AP-HM, pôle pédiatrie intersites, Timone enfant, Marseille.
stephan.aguilard@ap-hm.fr
(Je déclare n’avoir aucun conflit d’intérêts)


Références :
1. American Nurses Association, Nursing’s social policy statement, 2003 (2nd edition).
2. National Association of clinical nurse specialists (NACNS), Statement on CNS Practice and Education, Harrisburg, 2004.
3. Définition du Conseil international des infirmières (CII) : Une infirmière de pratique avancée est « une infirmière qui a acquis les connaissances théoriques, le savoir-faire nécessaire aux prises de décisions complexes, de même que les compétences cliniques indispensables à la pratique avancée de son métier, pratique avancée dont les caractéristiques sont déterminées par le contexte dans lequel l’infirmière sera autorisée à exercer. Une formation de base de niveau maîtrise (master) est recommandée ». 4. Delamaire M.L., Lafortune G., Nurses in advanced roles: a description and evaluation of experiences in 12 developed countries, OECD Health working paper n°54, 2010. Consultable ici : bit.ly/1XyhjoK

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...