(Publicité)
 


30/11/2017

Épuisement professionnel : le coup de blues des infirmières

D’après le baromètre sur le moral des professionnels de santé et des étudiants en santé, publié par 360 Medics le 29 novembre, 100 % des 4 700 infirmières interrogées ressentent un épuisement physique ou moral. Mais également un manque de reconnaissance.

« Le bien-être des soignants est essentiel à la qualité des soins. Dans un contexte de multiplication des appels au secours de leur part, souvent sans réponse, nous avons voulu leur prêter un porte-voix. Car on ne peut améliorer que ce qu’on quantifie », assure Grégoire Pigné, oncologue-radiothérapeute et cofondateur de la plateforme de soins 360 Medics. C’est pourquoi la start-up, qui édite une application destinée à booster la performance des professionnels de santé, a décidé de lancer auprès de ses 130 000 utilisateurs une grande enquête (1) sur le thème « Et vous, qui prend soin de vous ?  » Les résultats recueillis auprès de plus de 8 000 répondants, dont 59 % d’infirmières, lui ont permis d’élaborer un baromètre du moral des professionnels de santé et des étudiants en santé, publié le 29 novembre.

Deuxième profession la plus déprimée

Constat : « Les soignants sont en réelle souffrance », déplore Grégoire Pigné. En effet, quand on leur demande d’évaluer leur moral sur une échelle allant de 0 à 100, la moyenne des professionnels de santé atteint péniblement 41 (43,2 pour les étudiants). Après les médecins, la profession infirmière est la plus déprimée, avec 39,55/100, tandis que les masseurs-kinésithérapeutes – ceux qui s’en sortent le mieux – flirtent à peine avec la moyenne (48,58/100).


Dans le détail, suite aux neuf questions posées aux soignants(2), les résultats sont encore plus alarmants : seules 16 % des infirmières interrogées trouvent leurs conditions de travail actuelles satisfaisantes ou très satisfaisantes, et 98 % d’entre elles estiment que leur travail n’est pas reconnu à sa juste valeur. Pire, 93 % affirment avoir déjà fait face à un comportement violent de la part d’un patient et 100 % déclarent ressentir un épuisement moral ou physique – 66 % l’un et l’autre.


Près de la moitié (47 %) des soignantes disent même avoir déjà souffert de dépression liée au travail. Et cela sans avoir une longue carrière derrière elles… « Les jeunes professionnels de santé sont particulièrement nombreux à avoir répondu à notre enquête, souligne Grégoire Pigné. Cela n’incite pas à considérer l’avenir avec un regard serein et cela présage des difficultés pour le système de santé. » Seule lueur d’espoir : 79 % des infirmières déclarent toujours aimer leur métier, dont 16 % « d’un amour inconditionnel »…

Hélène Colau

1. Réalisée du 28 septembre au 6 novembre 2017, l’enquête a analysé 8 789 réponses d’utilisateurs ayant intégralement complété le questionnaire.
2. Aimez-vous votre métier ?, Que pensez-vous de vos conditions de travail actuelles ? Estimez-vous votre travail reconnu à sa juste valeur ? Avez-vous déjà fait face à un comportement violent de la part d'un patient ? Votre rythme de travail a-t-il des répercussions sur votre vie sociale, votre vie familiale, vos performances professionnelles, tout va bien ?, Ressentez-vous un épuisement moral, physique, les deux ? Quelles sont les raisons de cet épuisement ?, Souffrez-vous ou avez-vous déjà souffert de dépression (burn-out) liée à votre travail ?, Pensez-vous que la société est consciente de vos difficultés actuelles ?


Sur le même sujet :

Le dossier « Soigner les soignants » de L'Infirmière magazine.
L'étude inédite sur le burn-out des infirmières libérales, réalisée par L'Infirmière libérale magazine.

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...