(Publicité)
 


19/04/2017

Veille sanitaire : des infirmiers éclaireurs

L'URPS Infirmiers de la région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé, le 3 avril, un dispositif inédit de veille sanitaire infirmière libérale basée sur une application pour smartphones.

« Aujourd'hui, nos patients bénéficient de nos consultations et de la plus-value infirmière sans que celle-ci soit identifiée, reconnue, valorisée », constate Louise Ruiz, vice-présidente de l'URPS d'Auvergne-Rhône-Alpes, à l'origine du projet « Infirmiers éclaireurs ». Rendre visibles les interventions consultatives infirmières, c'est donc l'un des objectifs de la veille sanitaire régionale infirmière (1) testée depuis le début du mois, tout en concourant « à mieux cerner les déterminants de santé de la région  », fait valoir l'infirmière libérale, syndiquée à la Fédération nationale des infirmiers, qui exerce à Saint-Chamond, dans la Loire (42).

Grâce à une application mobile téléchargeable gratuitement sur smartphone sous IOS et Android, les infirmiers éclaireurs pourront recenser des données sur les événements évitables à pronostic morbide qu'ils gèrent quotidiennement. Cette veille sanitaire infirmière repose sur deux types de signalements : un signalement clinique ou de dysfonctionnement, par exemple une sortie d'hospitalisation non sécurisée.

Une minute par signalement

Les données recueillies, analysées par un comité scientifique, « pourront servir la communauté infirmière dans la recherche et l'élaboration de nouvelles pratiques », voire pour « mettre en place des projets, notamment avec l'ARS », s'enthousiasme Louise Ruiz. En connectant les infirmiers libéraux entre eux, l'application permettra également la mobilisation rapide d'un réseau de soignants en cas de catastrophe ou d'épidémie. « L'application est très bien faite, très intuitive et rapide », témoigne Isabelle Bizieau, infirmière éclaireuse dont le cabinet se situe à Bellerive-sur-Allier (03). De fait, le temps pour tracer un signalement est estimé à une minute. Plus de 400 Idel se sont déjà enregistrés comme éclaireurs dans les 12 départements d'Auvergne-Rhône-Alpes : ils totalisent 6 798 signalements dans 4 095 communes. Lancée dans la deuxième région de France par le nombre d'habitants, l'application est reproductible ailleurs, assurent ses concepteurs.

Murielle Chalot

1. Pour devenir infirmier éclaireur, envoyez un mail à contact@infirmiers-eclaireurs.fr. Vous recevrez un lien grâce auquel vous pourrez vous inscrire en quelques minutes (le numéro d'inscription ordinale et le numéro Adeli sont nécessaires).

Les dernières réactions

  • 24/01/2018 à 13:42
    Laure
    alerter
    Votre expérience l’intéresse pouvez vous m’en dire un peu plus
    Je suis en Haute Loire
    Cordialement
    Laure Pigeon

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...