(Publicité)
 


22/02/2017

Ordres professionnels, où sont les femmes ?

Une ordonnance, parue au Journal officiel du 17 février, prévoit une révision du fonctionnement des ordres professionnels, notamment en veillant au respect de la parité hommes-femmes. Une mesure qui doit entrer en vigueur dès les prochains renouvellements des conseils des ordres.

Au conseil national de l’Ordre des médecins, seules 5 femmes figurent parmi ses 56 membres. Celui des chirurgiens-dentistes ne compte que 3 femmes sur ses 22 membres. Parité et ordres professionnels de santé ne semblent pas toujours faire bon ménage. D’où la récente ordonnance, publiée au Journal officiel le 17 février, qui révise le fonctionnement des sept ordres professionnels de santé. D’ailleurs, la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016 (article 212) a habilité le gouvernement à prendre cette « ordonnance relative à l’adaptation des dispositions législatives relatives aux ordres des professions de santé » : celui des infirmiers, des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes, des pharmaciens, des masseurs-kinésithérapeutes et des pédicures-podologues.

Outre la volonté d’adapter l’organisation des échelons des ordres à la réforme territoriale, le texte vise aussi à modifier « la composition des conseils, la répartition des sièges au sein des différents échelons et les modes d’élection et de désignation, de manière à simplifier les règles et à permettre l’égal accès des femmes et des hommes aux fonctions de membres de l’ensemble des conseils ». Cette mesure résulte de la mise en place de l’élection par binômes (homme-femme) des membres des conseils de premier degré introduite par une ordonnance de juillet 2015. Une disposition qui s’applique désormais aux conseils nationaux.

L’Ordre infirmier, ce bon élève

Si la finalité de l’ordonnance est saluée, son champ d’application ne fait pas l’unanimité. En effet, le conseil national de l’Ordre des infirmiers (ONI), qui compte 25 femmes sur ses 46 membres, regrette de se voir appliquer ce texte. « L’ordonnance souhaite amener une plus large représentativité des femmes au sein des ordres professionnels, explique Karim Mameri, secrétaire général de l’ONI. L’Ordre des sages-femmes est exclu de cette mesure car seulement 2 % des hommes exercent la profession. Nous aurions voulu l’être également puisque plus de 80 % de la profession est féminisée. » Désormais, en raison de ce texte, il va falloir autant d’hommes que de femmes au sein de l’ensemble des conseils de l’Ordre infirmier. « C’est regrettable car dans certains conseils départementaux, il y a parfois une majorité de femmes, indique le secrétaire général. L’objectif de l’ordonnance, qui est de faire en sorte que les femmes soient davantage présentes au sein des ordres professionnels, est donc desservi avec son application aux infirmiers. »

Pour les autres ordres, en revanche, la mesure semble nécessaire. Chez les pharmaciens, qui compte certes une femme à la tête de son ordre, seuls 14 des 33 membres de son conseil national sont des femmes. Idem chez l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes qui compte une femme présidente mais seules 2 femmes sur les 20 membres. Et que dire du conseil national de l’Ordre des médecins (56 membres dont 5 femmes), de l’Ordre des chirurgiens-dentistes (22 membres dont 3 femmes), ou de celui des pédicures-podologues (33 membres dont 11 femmes)… Le chemin semble encore long.

Laure Martin

Les dernières réactions

  • 22/02/2017 à 12:34
    blaise
    alerter
    En plus de la parité, l'ordonnance citée vise aussi les cumulards au sein des différents échelons et de différentes organisations (ordre et syndicat par exemple).
  • 22/02/2017 à 18:41
    Pehell
    alerter
    Oui . Bon élève l'Ordre infirmier MAIS regarder l'exacte proportion de la profession ( environ 88 à 90% de femmes ) ce qui n'est pas et ne sera pas le reflet d'une parité respectée !!
  • 22/02/2017 à 20:40
    solange granier
    alerter
    « Art. L. 4125-2. - Il y a incompatibilité entre les fonctions de président, de vice-président, de secrétaire général ou de trésorier d'un conseil de l'ordre et l'une quelconque des fonctions correspondantes d'un syndicat professionnel. Les fonctions de p

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...