(Publicité)
 


24/10/2016

Le bénéfice des Idel au plus bas depuis 2012

Les statistiques 2015 de la conférence des Associations régionales agréées des professions libérales (Arapl) montrent que le bénéfice net moyen des infirmières libérales régresse, au contraire de celui des Idel remplaçantes, qui augmente.

En 2015, les 21.556 infirmières libérales recensées par la Conférence des Arapl, représentant un peu moins de 20% de la profession (1), ont enregistré un bénéfice moyen de 50.600€, un peu moins qu'en 2014 (51.000€). Le quart le moins bien loti a perçu 27.500€, contre 62.140€ pour le quart le mieux loti.

En moyenne, le chiffre d'affaires des Idel s'est établi en 2015 à 85.500€ (94.300€, moins 8.800€ d'honoraires rétrocédés), soit 100€ de plus qu'en 2014. Hors charges de personnel (300€ en moyenne) et impôts et taxes (3.900€), les charges se sont élevées en moyenne à 30.900€, dont 2.400€ de loyer et charges locatives diverses, 8.300€ de frais de déplacement, 13.400€ de charges sociales personnelles et 1.500€ de fournitures de bureau et téléphone.

37.500€ pour les remplaçantes

Finalement, le bénéfice net représente en moyenne en 2015 59,18 % des recettes nettes, en légère baisse par rapport à 2014 (59,72%) et 2013 (60,12%). Pour le quart des Idel le plus modeste, le bénéfice net représente en moyenne 55,44 % des recettes, contre 62,12% pour le quart le plus fortuné.

Du côté des 986 infirmières remplaçantes recensées par la conférence des Arapl, le bénéfice moyen s’établit en 2015 à 37.500€, de 21.700€ pour le quart le moins bien loti à 51.800€ pour le quart le mieux loti. C'est sensiblement plus que l'année précédente (36.200€), en cohérence avec l'évolution des recettes : 62.200€ en 2015 contre 61.200€ en 2014. Le bénéfice des remplaçantes représente en moyenne en 2015 60,29% du montant net de leurs recettes. Hors impôts et taxes (2700€, dont 200€ de taxe professionnelles et 2200€ de CSG déductible), les charges des Idel remplaçantes ont atteint en 2015 22.300€ en moyenne, dont 1.100€ de loyer et charges locatives diverses, 7.400€ de frais de déplacements, 9.500€ de charges sociales personnelles et 900€ de fournitures de bureau et téléphone.

Moins que les généralistes, plus que les kinés

Si le bénéfice des Idel remplaçantes n'a jamais été aussi élevé depuis 2012, celui de leurs consœurs titulaires passe pour la première fois sous la barre des 51000€ depuis cette date. Rien de tel pour les médecins généralistes qui viennent d'obtenir la revalorisation de la consultation de 23 à 25€ : en 2015, le bénéfice net moyen des 12.576 professionnels recensés par la Conférence des Arapl s'est établi à 88.700€, soit près de 2.000€ de plus qu'en 2014.

Par rapport à leurs collègues paramédicaux en revanche, les Idel ne sont pas à plaindre : sur la base des professionnels recensés par la Conférence des Arapl, le bénéfice net moyen des diététiciens s'établissait en 2015 à 15.200€, celui des kinés à 47.900€, celui des orthophonistes à 31.300€, celui des pédicures-podologues à 28.600€. Les sages-femmes, elles, touchaient 28.100€.

Murielle Chalot



1. Selon la Drees, la France comptait 109.925 Idel au 1er janvier 2015.

Les dernières réactions

  • 24/10/2016 à 20:15
    moutarde
    alerter
    L'année passée, on était pétées de tunes il paraît ! Même qu'on avait dépassé les kinés :)
  • 24/10/2016 à 20:19
    moutarde
    alerter
    Mais quand on parle des CA et des bénéfices, il faut aussi parler des horaires et aussi des IHK; On ne bosse pas à son cabinet et pas en 9h00/18h00 du lundi au vendredi.
  • 26/10/2016 à 19:30
    manu.f
    alerter
    Oui sans compter la disponibilité 24h/24 7j/7. Je ne pense pas qu'un orthophoniste, un kiné, une diététicienne ou un pédicure podologue doit être d'astreinte comme nous ! On cherche vraiment à nous faire passer pour des tiroirs-caisse ! c'est inadmissible
  • 27/10/2016 à 13:44
    marie
    alerter
    De garde 24h/24, 7 jrs sur 7. Pour ma part, 10 jours de congés par an, sans oublier en plus, tout l'administratif
    Comparez ce qui est comparable!!!!!!!!!
    nous n'avons pas des horaires de bureau
  • 27/10/2016 à 14:38
    mairim
    alerter
    Exactement, nous sommes présents tt le temps. Vous avez vu les autres paramédicaux travailler un dimanche ? Et l'obligation de soins ts les jours ? On ne peut pas dire et "bien demain je ne travaille pas , je reporte votre soin à la semaine prochaine..."

Réagir à l'actualité

Pseudo :


(Publicité)

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Précis de soins relationnels


Entièrement consacré aux soins relationnels, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux étudiants en soins infirmiers qu’à tous les professionnels qui cherchent un socle pour éclairer leur pratique quotidienne de la relation soignant-soigné.

En savoir +

(Publicité)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...