(Publicité)
 


29/06/2016

Plus d'autonomie pour les infirmiers anesthésistes

Les négociations sur l’évolution des compétences des Iade s’achèvent, non sans difficultés. S’ils devraient obtenir plus de latitude au bloc, ils sont en butte à l’opposition des médecins s’agissant de leur intervention en urgence pré-hospitalière.

Le 21 mars dernier, les infirmiers anesthésistes (Iade) défilaient en masse pour obtenir une reconnaissance statutaire et salariale de leurs compétences. Ils sont donc entrés en position de force dans une négociation avec la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et les représentants des médecins urgentistes et anesthésistes. Le calendrier est tenu : ils sont en passe d’obtenir, dans les textes, une plus grande reconnaissance de leur autonomie de pratique, au bloc comme aux urgences.

Appliquer une stratégie plutôt qu’un protocole

« Sur l’anesthésie, nous avons fait de gros progrès, car l’entente est excellente avec les médecins anesthésistes réanimateurs, se félicite Vincent Porteous, de l’Union fédérale médecin infirmières cadres et techniciens (UFMICT) CGT. Les incompréhensions ont été levées : nous ne voulons pas aller vers une profession indépendante, mais autonome, sous la tutelle des médecins anesthésistes réanimateurs. » Les textes réglementaires devraient à l’avenir indiquer que les Iade appliquent non pas un protocole, mais une « stratégie » définie par le médecin anesthésiste. « Cela offre plus de liberté, l’Iade peut adapter la stratégie, en toute autonomie », précise Vincent Porteous.

La participation des Iade au suivi et à l’adaptation dans la prise en charge de la douleur serait également reconnue.


Les médecins craignent une paramédicalisation du Samu

Côté urgences, les discussions ont été bien plus difficiles. Les syndicats infirmiers souhaitaient une prise en charge autonome des soins primaires en Samu-Smur par les Iade, sur le modèle des infirmiers de sapeurs pompiers (9 protocoles infirmiers de soins d’urgence sont en effet reconnus). La DGOS s’est déclarée ouverte à des expérimentations. Mais le principal syndicat des urgentistes, Samu urgences de France, a quitté la table des négociations. « Ils craignent une paramédicalisation du Samu, sur le modèle anglo-saxons, décrypte Bruno Huet, vice-président du Syndicat national des infirmiers anesthésistes (Snia). Les discussions se sont dons arrêtées là. »

La CFDT a décidé de renouer le dialogue, en se déclarant opposée à cette évolution « pour des raisons de sécurité ». « Les équipes de terrain estiment que le risque juridique est trop grand, explique Nicole Peruez, secrétaire fédérale. Mais des expérimentations protocolisées sont possibles, au cas par cas. » Les autres syndicats n’ont pas apprécié cette initiative solitaire : « la CFDT ne se grandit pas », estime Bruno Huet.

L’ensemble des syndicats sont d’accord sur un point : les Iade pourront assurer seuls des transports inter-hospitaliers de patients intubés, ventilés et/ou sédatés. Une dernière réunion doit se tenir rapidement pour dégager un consensus.

Négociations salariales

Car début juillet doit débuter la deuxième phase de la négociation, qui s’annonce plus difficile encore : le ministère a accepté de revoir la grille salariale des Iade avant la fin de l’année. « Nous voulons être alignés sur la grille des autres fonctionnaires détenteurs d’un master », explique Bruno Huet. Les Iade espèrent, à terme, être payés 500 à 800 euros de plus par mois en fin de carrière.

Caroline Coq-Chodorge

Les dernières réactions

  • 29/06/2016 à 19:58
    Un mécontent de la CFDT
    alerter
    La CFDT devrait revoir sa stratégie de communication plutôt que de critiquer la position de la majorité des représentants de la profession des infirmiers anesthésistes.
    Tous les jours, les infirmiers de sapeurs-pompiers interviennent au bénéfice de la po
  • 29/06/2016 à 21:21
    Jacky
    alerter
    Apparemment le représentant CFDT qui représentait les IADE aux réunions n'a fait aucune proposition. La CFDT se contente de faire le tri des revendications de l'intersyndicale SNIA/FO/CGT/ANEIA et des collectifs régionaux IADE... Ils méconnaissent les suj
  • 29/06/2016 à 22:34
    Kazatchok
    alerter
    Il faut rétablir une vérité : les changements législatifs ne vont pas donner de nouvelles compétences aux IADE elles vont légaliser ce qui est déjà la pratique quotidienne des IADE !
  • 30/06/2016 à 00:23
    L'ancien
    alerter
    Quelques changement sémantique pour arrêter de constester une autonomie médicalement encadrée en jouant sur la définition des mots.
    Reprendre à son compte des revendications des autres est malhonnête, critiquer de façon démerusé une autre sans en connaît
  • 30/06/2016 à 01:07
    Charlie
    alerter
    La paramedicalisation des primaires avec renfort médical déclenchable serait Une expérimentation à l'initiative de la DGOS , au départ sur proposition du SNIA .
    Chez les SP et dans certains SDIS Cette organisation est déjà operationnelle
    Par ailleur
  • 30/06/2016 à 09:15
    iade
    alerter
    La CFDT se contente de faire le tri des revendications de l'intersyndicale SNIA/FO/CGT/ANEIA/UNSA et des collectifs régionaux IADE...
  • 03/07/2016 à 11:17
    IADE SAMU
    alerter
    La CFDT pactise avec les sociétés savantes de médecine d'urgence, plutôt qu'avec les IADE qu'elle se dit représenter !!! Ils font cavaliers seuls, sans tenir compte de l'avis des quelques IADE qu'ils représentent !!
    Ah les IADE ne sont pas compétents p
  • 03/07/2016 à 12:42
    En colère
    alerter
    L'art de faire de la récupération
    Les biens pensants sont probablement dans des bureaux, là ou leurs exercices est bien loin d'un risque quelconque en dehors de se décridibiliser.
    Ceci dit vu l'actualité dans d'autres domaines, ce n'est pas étonnant.
  • 03/07/2016 à 13:19
    Cocktail
    alerter
    Cfdt...je brûle de suite ma carte vous ne reverrez jamais aucune adhésion de ma part traîtres.
  • 05/07/2016 à 11:04
    zupa
    alerter
    Trahison des français avec la loi Travail !!!
    Trahison des IADE pour couper toute autonomie !!!

    La CFDT se couche devant les médecins et les cadres comme d'habitude... Nous ne réclamons pas la pratique à l"américaine" du tout "paramedic". Mais des gra

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

CATALOGUE GÉNÉRAL

Téléchargez
Feuilletez
ÉTUDIANTS EN IFSI ET ÉLÈVES AS/AP

Téléchargez
Feuilletez
Commandez nos ouvrages

À découvrir

Qualité, sécurité des soins et recherche infirmière


La démarche qualité a un peu plus de 20 ans. Nombre de professionnels de santé y ont maintenant participé. Pour autant, les liens entre les travaux de recherche, l'élaboration des recommandations professionnelles, leur utilisation, particulièrement dans le cadre de l'évaluation des pratiques reste encore trop floue pour la majorité d'entre eux

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...