(Publicité)
 


26/08/2014

L’avenir de l’ordre infirmier se joue entre pétition et élection

Alors que l'Ordre prépare ses élections interdépartementales, une pétition en ligne réclamant son abrogation comptabilise plus de 10 000 signatures.

10 130. C’est le nombre de signataires qu’affichait ce matin, à 8 heures, la pétition lancée fin juillet, via Facebook, par « Lesinfirmières Encolère ». Étroitement lié à Résilience, ce collectif demande « l’abrogation de l’ordre national infirmier imposé à la profession infirmière en décembre 2006 ». En quelques lignes, on retrouve d’ailleurs la rhétorique développée par le syndicat anti-Ordre et son fondateur, Hugues Dechilly, fustigeant l'inutilité des chambres disciplinaires de l'instance et sa dette colossale.

300 signataires par jour


Avec, en moyenne, 300 signataires par jour depuis son lancement, cette action rencontre un franc succès auprès de la profession infirmière. Jusqu’à présent, en effet, la grande masse des anti-Ordre s’était surtout signalée par son silence, et la majorité de la profession par son désintérêt pour la question ordinale.

La pétition devrait être remise aux pouvoirs publics dans les prochaines semaines, au moment où s’ouvriront les débats sur la future loi de santé. Un texte qui, dans une version de « travail », indiquait laconiquement: « suppression de l’ordre national des infirmiers ».

Recherche candidats désespérément…


De son côté, à moins de trois semaines de la clôture des listes, prévue le 15 septembre, l’Ordre s’efforce de trouver des candidats en vue des prochaines élections interdépartementales, qui se dérouleront le 30 octobre. Rappelons que ce « regroupement » de départements est la conséquence d’un nombre insuffisant d’élus lors des élections départementales d’avril dernier.

Sur son site, l’ONI invite donc les infirmiers à se porter candidats pour un mandat de conseiller ordinal et rappelle que leur activité « permet de participer à la mise en œuvre de toutes les missions de l'Ordre au niveau local ». Avis aux amateurs.

L’enjeu est important pour cet ordre « contesté », « sans légitimité » et « dont l’avenir est clairement menacé », selon les mots prononcés par la ministre de la Santé en mai dernier. Si l’instance ne parvient pas à faire le plein d’élus et que les infirmiers inscrits au tableau ne se mobilisent pas pour ce nouveau scrutin, le couperet pourrait bientôt tomber.

Françoise Vlaemÿnck

Les dernières réactions

  • 26/08/2014 à 20:16
    blaise
    alerter
    Mais l'ordre n'avoue même pas son échec aux élections du 3 avril et justifie ce nouveau scrutin par une anticipation de sa part à la réforme territoriale prévue par le gouvernement : l'ordre prend véritablement celles et ceux qu'il aimerait bien représent
  • 27/08/2014 à 10:47
    Albatros
    alerter
    Et à ce jour l'ordre n'a TOUJOURS pas rendu publique les comptes 2013 !!
  • 27/08/2014 à 11:23
    ridfa69
    alerter
    y en a marre de cet ordre faut mourir dignement au fond d'une foret et arrêter de ce débattre
  • 27/08/2014 à 13:00
    Anonyme
    alerter
    mais proposez donc mieux pour défendre la profession et et réaffirmer sa nécessité dans notre société !!!
  • 27/08/2014 à 16:03
    Anonyme
    alerter
    Une pétition avec des faux nom et des pseudo pour gonfler les chiffres .bravo
  • 27/08/2014 à 16:35
    Anonyme
    alerter
    de faux noms surement, pas, je l'ai signé, l'auteur peut avoir accès à mes coordonnées.
    bravo pour l'esprit confraternel ue vous portez à vos collègues IDE !!!
    je suis diplomée depuis 14 ans.
  • 27/08/2014 à 18:17
    Anonyme
    alerter
    moi aussi je l'ai signé et on a pas plus de preuve que le listing de l'ordre soit aussi sincère et précis :) quand ceux de l'ordre sont tellement de mauvaise foi et de mauvais perdants : pitoyable jusque la fin qui est proche !
  • 27/08/2014 à 22:19
    Anonyme
    alerter
    Parce que des nom tels que cdoixx et j en passe c est confraternelle
  • 28/08/2014 à 05:50
    blaise
    alerter
    Le 15 septembre, date de clôture des candidatures, les têtes pensantes ordinales auront déjà une petite idée de tout l'intérêt que portent leurs consœurs et confrères aux élections de la dernière chance.

    Comment peuvent-ils penser que les professionne
  • 28/08/2014 à 10:27
    HERMIONE salariée
    alerter
    Je suis navrée de lire tous ces messages qui souhaitent la mort de l'ordre.
    En effet un collègue demande aux détracteurs que proposez vous de mieux???
    Certes, peut-être qu'il y a peu de bénévoles qui souhaitent s'engager pour prendre des responsabilit
  • 28/08/2014 à 12:19
    Anonyme
    alerter
    Si ce dit ordre propose de se battre etde défendre la cause infirmière alors pourquoi depuis 20 ans rien à changé et vous croyez sincèrement que c'est en se liant avec le gouvernement qui lui même ne sait pas où il va que çav changer les choses? Si c'est
  • 28/08/2014 à 16:30
    Anonyme
    alerter
    Les prétendus défenseurs des valeurs infirmières se défoulent en polluant de noms bidons cette pétition : pas certain que cela les aide dans leur grande opération de racolage de candidats à leurs élections à multiples tours.
    Le rafiot ordinal sent de plu
  • 28/08/2014 à 22:28
    Lesinfirmieres Encolere
    alerter
    Certains infirmiers (?) pro ordre clament ici et là que la pétition que nous avons lancé le 21 juillet dernier comporte de faux noms, des pseudos et autres bizarreries : qu'ils commencent donc par cesser de polluer cette liste et après on en rediscutera !
  • 29/08/2014 à 12:53
    Anonyme
    alerter
    C quand marrant d accuser les pro ordre de manipulation sur la pétition
    si vous croyez que cette pétition servira à qqch c est bien .c est une belle production intellectuelle qui fera avancer notre profession . à défaut d autres c est toujours ça qui ju
  • 29/08/2014 à 17:38
    blaise
    alerter
    Mais qu'est-ce qu'ils sont prétentieux ces ordinaux de penser qu'ils sont les seuls à faire "avancer notre profession" !! Car que font-ils ?
    Ils pleurnichent auprès du Conseil d’État pour que le gouvernement valide leur pitoyable code de déontologie au r
  • 30/08/2014 à 11:03
    Anonyme
    alerter
    Un groupe de député dont Karine Berger proposerait de rendre obligatoire l'adhésion à un syndicat pour une meilleur représentativité

    Deviendrait il pro ordre?
  • 01/09/2014 à 16:24
    Anonyme
    alerter
    Pourquoi ne pas accepter d'avoir un ordre au même titre que les médecins ou même les architectes ???
    Moi je pense que grâce à l'ordre, notre profession peut enfin se faire reconnaitre légitimement.
    Il ne faut pas oublier que nous sommes la deuxième prof
  • 01/09/2014 à 18:01
    blaise
    alerter
    L'ordre, créé par la droite, en 2006, n'a jamais été demandé par la profession si ce n'est par quelques illuminés en mal de pouvoir et/ou de reconnaissance ; le discours d'unité, d'image, et tout et tout, est éculé et a fait long feu. Les dirigeants actue
  • 17/09/2014 à 17:16
    viaire
    alerter
    Vous êtes vous demandé qui nous représentera dans les instances? Devinez, et quand l'ordre aura disparu et que nous serons à nouveau des bonnes sœurs soignantes, les mêmes détracteurs pleureront à nouveau! On a la vie que l'on mérite...
  • 10/10/2014 à 20:49
    hlcdc
    alerter
    je trouve déplorable ce qui se passe, juste pour une question de pouvoir, d'égaux!!
    Se rappeler que notre centre d'intérêt est : le patient, le soin... Nos conditions de travail se détériore de jour en jour, nos rangs sont de plus en plus fatigué, attein

Réagir à l'actualité

Pseudo :


 

Catalogues des Éditions Lamarre

À découvrir

IFSI Je réussis mon stage : Cardiologie


Les stages cliniques des étudiants en IFSI sont parfois redoutés mais toujours essentiels à votre apprentissage. Afin que ce stage soit une réussite, voici une collection de guides de poche faciles à emporter avec vous et simples à consulter.

En savoir +

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...